Acanthocalycium spiniflorum

Famille : Cactaceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français par Serge Forestier

   

Acanthocalycium spiniflorum (K. Schumann) Backeberg (1935) est originaire du nord de l’Argentine (provinces de Catamarca et de Cordoba), où il pousse dans les régions semi-arides de l’est des Andes, principalement entre 1000 et le 2000 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison du mot latin "acanthe" (du grec "akantha" ) = épine, et "calyx" = calice, en référence au tube floral épineux ; le nom de l’espèce est la combinaison des mots latins "spina" = épine et « flos, floris" = fleur, avec la même référence.

Plante habituellement solitaire avec une tige vert pâle, initialement globuleuse, puis cylindrique, à l’extrémité tomenteuse, légèrement déprimée. De croissance plutôt lente, cette plante peut atteindre un diamètre de 16 cm, et une hauteur qui, en culture, ne dépasse pas 20 cm, bien que les spécimens sauvages âgés puissent atteindre 60 cm de haut. Elle présente de 16 à 20 côtes, d’environ 1 à 1,5 cm, légèrement tuberculées, avec des aréoles tomenteuses d’un diamètre initial d’environ 5 mm et espacées de 1 à 2 cm. Les aréoles présentent de 10 à 15 épines minces, légèrement incurvées, d’une couleur plus ou moins jaunâtre, à l’extrémité plus sombre, tendant au gris en vieillissant ; les épines radiales ont une longueur de 1 à 2 cm et celles centrales de 3 à 4 cm.

Les fleurs diurnes qui éclosent à la fin du printemps et au début de l’été, à partir des aréoles de la zone apicale, sont en forme d’entonnoir ou de cloche, d’un diamètre de 4 à 5 cm, au tube floral garni de squames tomenteuses vert pâle se terminant par une épine papyracé. Les tépales extérieurs sont de couleur mauve avec une bande centrale verte, ceux intérieurs sont blancs à mauve pâle ; les fleurs des populations vivant aux plus grandes altitudes ont une coloration plus intense.

JPEG - 197.8 ko
Acanthocalycium spiniflorum pousse dans le nord de l’Argentine sur le versant oriental des Andes à 1000-2000 m. Des bouquets de fleurs diurnes de 4-5 cm de diamètre, sur une tige d’à peine 16 cm qui dépasse rarement en culture 20 cm. Croissance plutôt lente. Ne craint pas le froid, jusqu’à -10 °C, mais les pourritures aux racines © Giuseppe Mazza

Le fruit est une baie d’environ 1 cm de diamètre, contenant des graines ovoïdes noirâtres. La reproduction se fait par semis et la floraison se produit à l’âge de 3 à 4 ans. Cette plante est appréciée des collectionneurs et également de ceux qui commencent à aimer la culture des cactées, en raison de sa facilité de culture et de sa floraison spectaculaire. Elle doit être cultivée en plein soleil, ou au moins avec une exposition aussi lumineuse que possible, sur un substrat particulièrement poreux et drainant constitué d’environ 50% de terre normale de jardin et d’un mélange en proportions égales de sable (ou d’Agriperlite) et de pierre concassée sans poussière.

Acanthocalycium spiniflorum résiste bien à un froid sec. Il peut résister, pendant une courte période, à des températures de -4 °C, voire de -10 °C dans le cas des clones à fleurs violacées provenant des altitudes les plus élevées, mais il est préférable de ne pas exposer les plantes à des températures voisines de zéro afin d’éviter la formation éventuelle de points inesthétiques sur l’épiderme. En été, au cours de la période végétative, l’arrosage doit être régulier, tout en permettant au substrat de sécher presque complètement avant d’arroser de nouveau ; en hiver les arrosages doivent être rares.

Cette plante est inscrite à l’Annexe II de la CITES (plante dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Echinocatus spiniflorum K. Schumann (1903) ; Echinopsis spiniflora (K. Schumann) A. Berger (1929) ; Echinopsis violacea Werdermann (1931) ; Acanthocalycium violaceum (Werdermann) Backeberg (1935) ; Acanthocalycium spiniflorum (K.Schum.) Backeb. fo. violaceum (Werderm.) Donald (1975) ; Lobivia spiniflora (K. Schum.) Rausch (1987) ; Lobivia spiniflora var. violacea (Werderm.) Rausch (1987).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des CACTACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-110-6_Acanthocalycium_violaceum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants