Acanthurus mata

Famille : Acanthuridae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

Le Chirurgien élégant ( Acanthurus mata - Cuvier, 1829 ), appartient à la classe Actinopterygii, les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la famille des Acanthuridae.

Le nom de genre Acanthurus vient du grec “akantha“, épine, et “ura” = queue, en raison de l’épine tranchante comme un rasoir que ces animaux portent de chaque côté du pédoncule caudal. Le nom d’espèce, mata, reprend celui donné localement en Inde le long de la côte de Coromandel.

Zoogéographie

Il a une distribution très vaste dans l’Indo-Pacifique tropical. En partant de la mer Rouge et de l’Afrique du Sud, il atteint, à l’est, les îles Marquises et Tuamotu, vers le nord, le Japon, et au sud la Nouvelle-Calédonie.

Écologie-Habitat

Il est associé aux formations coralliennes, et bien que, descendant le long des falaises extérieures du récif, il puisse atteindre les 100 m de profondeur, il nage habituellement entre 5 et 45 m. il ne dédaigne pas les eaux troubles qu’il fréquente souvent à la recherche de plancton et de déchets.

Morphophysiologie

Il atteint un demi-mètre de longueur avec un corps plat, ovale, un peu plus élancé que d’habitude. Il comporte une unique grande nageoire dorsale à 9 rayons épineux et 24 à 26 rayons mous. L’anale est symétrique mais plus courte, avec 3 rayons épineux et 23 ou 24 rayons inermes. Les nageoires pectorales ont 16 ou 17 rayons, les ventrales 1 épine et 5 rayons mous. La nageoire caudale, émarginée, tend, avec l’âge, à s’allonger sur les côtés. Les mâchoires des adultes comportent 24 petites dents en haut et 28 en bas.

JPEG - 283.6 ko
Acanthurus mata est largement distribué dans l’Indo-Pacifique tropical. Il peut changer instantanément de couleur selon les circonstances. Il atteint 50 cm et vit plus de 20 ans, se nourrissant principalement de phytoplancton et d’algues benthiques ainsi que de zooplancton, d’invertébrés benthiques, de végétaux et de déchets divers © Giuseppe Mazza

Les écailles sont minuscules et la livrée est très variable selon les exigences mimétiques et l’humeur du poisson. L’arabesque horizontale bleue sur fond marron roux, peut en effet s’éclaircir et disparaître instantanément pour céder la place à une pâle et uniforme livrée bleuâtre. Les bandes jaunes caractéristiques autour de l’œil sont plus stables : deux parallèles sur le front et une entre l’œil et l’opercule, comme le souligne le nom vulgaire italien de “pesce chirurgo maschera gialla.

Comme chez Acanthurus chirurgus, les lames tranchantes rétractiles du pédoncule caudal sont dangereuses pour l’homme.

Éthologie-Biologie Reproductive

Acanthurus mata peut vivre plus de 20 ans et la reproduction s’effectue en groupe, généralement les nuits de pleine lune, avec des mâles en livrée nuptiale et des œufs confiés aux courants.

Les jeunes se nourrissent de phytoplancton et d’algues benthiques, les adultes principalement de zooplancton, mais également de petits invertébrés benthiques, de végétaux et de détritus. En somme, ils mangent un peu de tout, si bien qu’on peut également les voir à la poursuite de bancs de gros poissons comme Caranx sexfasciatus pour dévorer les fèces.

Localement, en particulier en Thaïlande et aux Philippines, le chirurgien élégant est pêché à des fins alimentaires. Dans l’ensemble il présente une population stable, mais l’indice de vulnérabilité de l’espèce atteint déjà 39 sur une échelle de 100. S’il est vrai en effet qu’ Acanthurus mata a une très large diffusion et que, quoi qu’il arrive, il n’aura jamais de difficulté à se nourrir, la résilience est malheureusement très basse : si tout va bien, il faut de 4,5 à 14 années pour doubler les populations décimées par les événements.

Synonymes

Chaetodon mata - Cuvier 1829 ; Acanthurus bleekeri - Günther 1861 ; Hepatus weberi - Ahl, 1923 ; Acanthurus weberi - Ahl, 1923.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/a-300-1_acanthurus_mata
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants