Acromitus flagellatus

Famille : Catostylidae

Texte © Jacqueline Goy

Acromitus flagellatus (Maas, 1903), Phylum Cnidaria, Classe Scyphozoa, Ordre Rhizostomoidea, Sous-ordre Inscapulatae, Famille Catostylidae a été découvert par Otto Maas, un collaborateur du Prince Albert Ier de Monaco, dans l’Archipel de Malaisie en 1903.

Zoogéographie

Ce sont des méduses typiques des zones intertropicales de l’Indopacifique, observées depuis l’Inde jusqu’au Japon.

Ecologie-Habitat

Les cinq espèces du genre Acromitus sont toutes localisées dans les eaux littorales.

Morphologie

L’ombrelle est finement granuleuse, blanchâtre, ponctuée de brun sur le bord, ne dépassant pas 20 cm de diamètre. Les 8 bras oraux, pyramidaux et courts, sont en position adradiaire. Ils sont fortement plissés dans la partie externe avec de nombreux ostioles à la surface, ostioles qui correspondent à des micro-bouches. Ces bras oraux sont entièrement recouverts par de très nombreux petits filaments, d’où son nom d’espèce, et sont terminés par un unique palpe labial long et en forme de fouet.

JPEG - 87.4 ko
Acromitus flagellatus est une méduse des zones intertropicales de l’Indopacifique ne dépassant pas 20 cm de diamètre. Son venin est inoffensif pour l’homme © G. Mazza

C’est dans l’ectoderme de ce réseau buccal que sont disséminées les cellules urticantes ou cnidocytes, mais le venin est inoffensif pour l’homme.

L’estomac est dans la partie supérieure de l’ombrelle, il en part 8 canaux radiaires anastomosés en un réseau dense de canalicules.

Le bord ombrellaire est de couleur brun foncé, festonné par environ 80 lobes avec 8 échancrures adradiaires très profondes où se logent les organes des sens, les rhopalies avec ocelles et statocystes. Les cellules myo-épithéliales sont concentrées en un anneau musculaire marginal.

Ethologie-Biologie de la reproduction

Ces méduses microplanctonophages vivent dans les eaux littorales. Assez nonchalantes, elles nagent avec des mouvements de contraction très lents. Elles supportent les dilutions de salinité lors des épisodes pluvieux dus à la mousson mais s’enfoncent en sub-surface. Des flottilles d’alevins de Caranx leptolepis escortent souvent ces méduses.

Les gonades se développent en fer à cheval autour de l’estomac et les sexes sont séparés. Mais le cycle est inconnu. De très jeunes méduses sont souvent dispersées parmi les formes adultes, ce qui laisse supposer que la forme fixée polype est dans le même environnement.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/a-263-1_acromitus_flagellatus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants