Adenium obesum

Famille : Apocynaceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 193.5 ko
Adenium obesum en nature en Afrique de l’Est © Giuseppe Mazza

L’ Adenium obesum (Forssk.) Roem. & Schult. (1819) est originaire des régions les plus chaudes et arides de l’ Afrique Tropicale ( Tchad, Ethiopie, Guinée, Kenya, Somalie, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Soudan, Tanzanie, Ouganda ) et de la péninsule arabique ( Arabie Saoudite, Sultanat d’Oman, Yémen ) où elle vit dans une grande variété de sols.

Le nom du genre « adenium » est la latinisation du nom local « oddaejn » = de l’Aden et fait référence à la région d’origine où fut prélevée l’espèce.

Le nom de l’espèce spécifiquement latin « obesum » = obèse, gonflé fait référence à son caudex renflé.

Noms communs : « rosa del deserto » ( italien ), « impala lily », « desert rose », « mock azalea » ( anglais ), « rose du désert » ( français ), « Wüstenrose » ( allemand ), « adenio », « rosa del desierto », « adeno » ( espagnol ), « rosa do deserto » ( portugais ).

Arbuste ou petit arbre à feuillage persistant ou semi-caduc, qui peut atteindre les 3 m de haut ou se maintenir bas et semi-enterré dans les régions les plus arides, avec comme caractéristique un tronc renflé grisâtre, spécialement à la base et des racines tubéreuses qui lui permettent ainsi de résister à de longues périodes de sécheresse.

Les feuilles, regroupées à l’apex des branches, sont elliptiques -obovales, d’un vert intense et jusqu’à 10 cm de long environ.

Les fleurs, réunies en inflorescences terminales d’environ 5 cm de long et jusqu’à 7 cm de diamètre environ, de couleur rose à rouge, généralement avec le bord des pétales d’une couleur plus intense et produites sur une longue période de l’année.

Les fruits sont des follicules contenants de nombreuses graines longues et fines ( environ 10 x 1 mm ), plumeux à l’extrémité pour favoriser la dispersion anémophile.

 

JPEG - 40 ko
Fleur de Adenium obesum © Giuseppe Mazza

La reproduction se fait par semis et bouturage.

Espèce de grande valeur ornementale, particulièrement par la forme de son tronc et par une floraison splendide.

Ces dix dernières années sa popularité s’est énormément accrue, loin de ses lieux d’origines, en particulier dans le sud-est asiatique où ont été sélectionnées de nombreuses variétés pour la forme et la couleur des fleurs.

En culture dans les régions tropicales et subtropicales, en plein soleil et dans des sols drainants.

Ailleurs on la cultive en pot pour la protéger durant les mois les plus froids, ne supportant pas des températures, même de quelques degrés au dessus de 0°C , particulièrement en liaison avec une humidité élevé du substrat qui provoque des moisissures mortelles.

Synonymes : Nerium obesum Forssk. (1775) ; Cameraria obesa (Forssk.) Spreng. (1824) ; Adenium honghel Lindl. (1846) ; Adenium speciosum Fenzl, Sitzungsber. Kaiserl. Akad. Wiss. (1865) ; Adenium arabicum Balf.f. (1888) ; Adenium somalense Balf.f. (1888) ; Adenium micranthum Stapf (1894) ; Adenium arboreum Ehrenb. (1900) ; Adenium coetaneum Stapf in D.Oliver & auct. suc. (1902) ; Adenium socotranum Vierh. (1904) ; Adenium somalense var. caudatipetalum Chiov. (1932) ; Adenium somalense var. crispum Chiov. (1932) ; Adenium tricholepis Chiov. (1932) ; Adenium obesum subsp. socotranum (Vierh.) Lavranos (1966) ; Adenium obesum subsp. somalense (Balf.f.) G.D.Rowley (1978 publ. 1980).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des APOCYNACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-45-11_Adenium_obesum
_A-45-7_Adenium_obesum
_A-45-8_Adenium_obesum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants