Aeschynanthus speciosus

Famille : Gesneriaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Fabienne Dauphin

 

 

JPEG - 92.9 ko
Originaire du sud-est asiatique, Aeschynanthus speciosus est une épiphyte très florifère © G. Mazza

La plante est originaire d’Indonésie et de Malaisie, où elle pousse comme épiphyte sur les arbres dans les forêts pluvieuses, à une altitude allant de 150 à 1 900 m.

Le nom du genre vient de la combinaison des mots grecs « aischyne » = timidité, honte et « anthos » = fleur, en référence à la couleur rouge des fleurs de plusieurs espèces appartenant au genre ; le nom de l’espèce est l’adjectif latin « speciosus » = beau.

Noms communs : basket plant, lipstick plant (anglais) ; Schamblume (allemand).

Aeschynanthus speciosus Hook. (1847) est une plante épiphytique à feuilles persistantes, aux branches un peu dressées ou pendantes pouvant atteindre 60 cm de longueur. Les feuilles sont elliptiques ou ovoïdes, plutôt charnues, généralement opposées, parfois verticillées (par trois au minimum à chaque nœud), de couleur vert foncé brillant sur la face supérieure, plus claires sur la face inférieure, longues de 5 à 15 cm et larges de 2 à 5 cm, à l’apex pointu ou caudé.

Les inflorescences sont terminales, compactes, elles portent 4 à 16 fleurs tubulaires courbées à cinq lobes arrondis rouge orangé, longues de 6 à 11 cm et larges de 2,5 cm. Les fruits sont des capsules longues et fines de 20 à 40 cm sur 3 mm environ contenant des graines poilues longues d’environ 1 mm.

La multiplication se fait par graines et par bouture au printemps. Placer de longs fragments de tiges de 10 à 15 cm dans un substrat sableux ou riche en perlite, maintenir un taux d’humidité élevé et une température de 20-24 °C ou à défaut recouvrir le pot d’un sac plastique afin de maintenir l’humidité ; elle peut aussi se reproduire par bouture de feuille mais cela prend plus de temps. Espèce très florifère à cultiver comme épiphyte sur les arbres ou en suspension en situation très lumineuse mais sans soleil direct, sous des climats tropicaux et subtropicaux humides ; elle a besoin d’un substrat très poreux composé de tourbe grossière avec 30 % de sable siliceux ou de perlite.

Pendant la période végétative, arroser régulièrement la plante mais éviter l’eau stagnante qui lui est néfaste ; les pulvérisations avec de l’eau non calcaire lui seront bénéfiques, surtout pendant les périodes les plus chaudes si l’atmosphère est trop sèche ; pendant la période de repos, réduire l’arrosage de façon à laisser sécher les premières couches de terreau avant d’arroser à nouveau. Dans les régions où la culture en plein air n’est pas possible toute l’année, il faut la protéger en la plaçant en situation très lumineuse à une température ne descendant pas en dessous de 16 °C même si elle peut supporter quelques degrés de moins pendant une courte période ; si le taux d’humidité de l’air est bas, placer le pot sur un grande soucoupe remplie d’argile expansé ou de graviers avec un fond d’eau, sans contact direct avec le fond du pot, afin d’augmenter l’humidité.

Pendant la floraison, éviter les déplacements et les variations soudaines de température car cela peut provoquer la chute prématurée des fleurs. Tailler au début du printemps ou immédiatement après la floraison ; changer de pot au printemps lorsque le substrat devient compact, tous les 2 à 3 ans environ.

Synonymes : Aeschynanthus aucklandiae H.Low (1849) ; Aeschynanthus splendens Lindl. & Paxton (1852).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des GESNERIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-89-8_Aeschinanthus_speciosus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants