Agaricus praeclaresquamosus

GIF - 5.2 ko

 

Texte © Livio Agostinelli

 

 

Traduction en français par Jean-Marie Epitalon

 

 

JPEG - 119.4 ko
Agaricus praeclaresquamosus est vénéneux et peut causer une intoxication gastro-intestinale © G. Mazza

Famille : Agaricaceae Chevallier, 1826

Genre : Agaricus Linnaeus, 1753

Sous-genre : Flavoagaricus Wasser, 1980

Section : Xanthodermatei Singer, 1948

Agaricus praeclaresquamosus A.E. Freeman, 1979

Au genre Agaricus appartiennent des champignons hétérogènes, charnus, avec hyménium séparable ; le voile général n’est pas toujours présent, sauf dans quelques espèces, visble à la base de la tige sous la forme de copeaux ou de flocons ; le voile partiel est toujours présent, formant un anneau simple ou double, supérieur ou inférieur.

L’hyménium est fait de minces lamelles libres du pied, aux arêtes immuables au toucher ou virant au rouge ou au jaune.

Description du sous-genre et de la sous-section

Dans le sous-genre Flavoagaricus sont groupées des espèces qui jaunissent au frottement ou à la coupe, dégagent une odeur d’anis, d’amande amère, de pâte d’amandes, mais également de phénol, d’encre ou d’iode.

A la section Xanthodermatei sont associées des espèces de taille moyenne, dont la chair jaunit fortement à la base du pied et dégage une odeur désagréable comme de l’encre, du phénol ou de l’iode. L’anneau supérieur (celui qui est attaché en haut et pend vers le bas), est double, grand et entier, décoré sur sa face inférieure. Aucun n’est comestible.

JPEG - 42.6 ko
Un Agaricus praeclaresquamosus prêt pour une soirée de noces © Giuseppe Mazza

Description de l’espèce

Chapeau  : de hémisphérique à convexe, trapézoïdal, enfin plat et même un peu déprimé, peu charnu, la marge arrondie et légèrement appendiculée, la cuticule sèche, de couleur variant du noir de suie au gris noir, qui se dissocie en petites écailles, de plus en plus rares sur les bords, tandis qu’au centre elle reste lisse.

Hyménium  : lames libres du pied, fines et serrées, avec de nombreuses lamellules, de couleur initialement blanche puis rose pâle et enfin violet foncé, l’arête est stérile.

Pied  : mince, souple, cylindroïde, avec un bulbe à la base, aux bords arrondis-marginés, plutôt bien visible, devient jaune au toucher.

Anneau  : large et membraneux, double, pendant, blanc avec une marge souvent teintée de jaune, la surface supérieure lisse, celle inférieure en roue dentée.

Chair : mince, au maximum 1 cm d’épaisseur au milieu du chapeau, blanche, à la coupe devient jaune dans le chapeau et à la base du pied, enfin, au toucher et dans la vieillesse, devient brun sale. Odeur désagréable comme de l’encre ou du phénol, plus forte à la base de la tige.

Habitat : il est considéré comme une espèce saprophyte, poussant de préférence dans les bois de feuillus, sur des résidus organiques de différents types. Il s’agit d’un champignon à croissance automnale, plus fréquent dans les plaines et les collines basses.

Comestibilité  : c’est un champignon toxique qui provoque une intoxication gastro-intestinale plutôt grave.

Réactions de Shaffer négative.

JPEG - 52.1 ko
Basides, cuticule, cheilocystides et spores de Agaricus praeclaresquamosus © Pierluigi Angeli

Microscopie  : spores petites, ovoïdes, 4-5 × 3-3,5 µm, basides claviformes, tétrasporées, sans anses d’anastomose 20-25 × 5-6,5 µm. Cystides fortement claviformes, en forme de poire, 12-21 × 11 à 14,5 µm. Cuticule formée par des hyphes horizontaux avec quelques terminaisons libres, sans anses d’anastomose.

Remarques  : Agaricus praeclaresquamosus, comme toutes les espèces appartenant à cette section, est caractérisé par un jaunissement à la base du pied et une odeur désagréable d’encre. Il peut être confondu avec A. praeclaresquamosus variété terricolor (Möller) Bon & Cappelli, mais qui a, lui, le centre du chapeau noirâtre et les écailles brun-noirâtre sur fond gris ; quant à Agaricus phaeolepidotus qui est très similaire, il diffère par un jaunissement plus léger ou tout au plus par une rougeur à la base du pied.

Synonymes  : Psalliota meleagris J. Schäffer 1925 (basionimo) ; Agaricus placomyces var. meleagris (J. Schäffer) R. Pscual 1987 ; Agaricus moelleri Wasser 1976 ; Agaricus xanthodermus var. obscuratus Maire 1910.

 

→ Pour des informations générales sur les champignons voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité des CHAMPIGNONS et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-338-1_Agaricus_praeclaresquamosus
_A-338-2_Agaricus_praeclaresquamosus
_A-338-3_Agaricus_praeclaresquamosus
_A-338-4_Agaricus_praeclaresquamosus
_A-338-5_Agaricus_praeclaresquamosus
_A-338-6_Agaricus_praeclaresquamosus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants