Agave sisalana

Famille : Asparagaceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 106.7 ko
Développement de petits bulbes quand les fleurs tombent © Giuseppe Mazza

L’ Agave sisalana Perrine (1838) est originaire des régions semi-désertiques du Mexique ( Chiapas ).

Le nom du genre dérive du grec « agaué » féminin de « agauós » = noble, splendide ; le nom de l’espèce dérive de Sisal, ville portuaire du Yucatan d’où on exportait une fibre extraite de ses feuilles.

Noms communs : « yacci », « bab kij » ( maya ), « sisal » ( italien, anglais, français, portugais, espagnol, allemand ).

Succulente monocarpique ( ne fleurie qu’une seule fois avant de mourir ) formée par une rosette d’une centaine de feuilles lancéolées, rigides, d’une couleur bleu-vert, d’une longueur allant jusqu’à 1,5 m voire plus et large de 10-15 cm, aux bords habituellement lisses, se terminant avec une épine robuste lignifiée de couleur brune ; la plante forme un tronc court qui peut atteindre 1-1,5 m de haut.

La plante fleurie vers l’age de 8-10 ans produisant une inflorescence terminale en panicule d’une hauteur pouvant atteindre environ 5 m avec des fleurs jaunes verdâtres, tubulaires, d’environ 6 cm de long et dégageant une odeur plutôt désagréable.

On pense que cette espèce est un hybride ou une mutation car les fruits n’arrivent pas à une complète maturité, sauf en des cas rarissimes. A la fin de la floraison, de toutes petites bulbilles se développent à la base du pédoncule florale qui s’enracinent dès qu’elles touchent le sol.

La reproduction s’effectue facilement par les bulbilles ou par les pousses basales.

Espèce cultivée au Mexique depuis l’époque préhistorique pour en extraire la fibre des feuilles , encore aujourd’hui elle revêt une grande importance économique, malgré l’utilisation de plus en plus importante de celles artificielles, occupant dans la production mondiale, concentrée principalement au Brésil, la seconde place parmi les fibres naturelles , après le coton.

Les caractéristiques de durée dans le temps, de résistance, et d’élasticité, la rendent idéale pour la fabrication de cordage, d’articles d’emballage en renfort des matières plastiques, pour l’artisanat, etc. Les résidus sont utilisés comme supplément dans l’alimentation animale.

Pour la culture industrielle seules sont adaptées les régions ensoleillées des climats tropicaux et subtropicaux secs, où elle se développe bien même dans des sols pauvres et sablonneux.

En tant que plante d’ornement on préfère les formes panachées et peut être cultivée toujours en plein soleil, même dans les régions tempérées chaudes, supportant sur de courtes périodes des températures allant jusqu’à – 6°C mais avec des dommages aux feuilles à partir de – 4 °C environ.

Synonymes : Agave rigida var. sisalana (Perrine) Engelm. (1875) ; Agave sisalana var. armata Trel. (1913) ; Agave sisalana f. armata (Trel.) Trel. (1920) ; Agave amaniensis Trel. & Nowell (1933) ; Agave segurae D.Guillot & P.Van der Meer (2005).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ASPARAGACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-41-10_Agave_sisalana
_A-41-11_Agave_sisalana
_A-41-12_Agave_sisalana
_A-41-9_Agave_sisalana
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants