Agave victoriae-reginae

Famille : Asparagaceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 78.5 ko
Rosettes de 40-45 cm. A 30 ans fait un épi de 4 m et après elle meurt © Mazza

L’ Agave victoriae-reginae T. Moore (1875) est originaire des régions semi-désertiques du Mexique nord oriental ( Coahuila, Chihuahua, Durango et Nuevo Leon ) où elle pousse dans des sols principalement calcaires.

Le nom du genre dérive du grec « agaué » féminin de « agauós » = noble, splendide ; le nom de l’espèce est dédié à la reine du Royaume Uni, Victoria ( 1819-1901 ).

Noms communs : « queen Victoria agave » ( anglais ), « agave de la reine Victoria » ( français ), « agave de la reina Victoria », « noha », « noa », « pintillo » ( espagnol ), « königs-agave » ( allemand ), « agave-vitoria-régia » (portugais ).

Succulente acaule monocarpique ( ne fleurie qu’une seule fois avant de mourir ) formant une rosette extrêmement compacte de feuilles rigides d’une longueur de 20 cm environ et d’une largeur de 4-5 cm en section plus ou moins triangulaire, de couleur vert foncé sur lesquelles se détachent des lignes longitudinales blanches. A l’apex des feuilles est présente une robuste épine, longue de 1-3 cm avec deux minuscules épines latérales, tandis que le bord des feuilles en est totalement dépourvu.

Elle a une croissance lente, peut former des rosaces allant de 40-45 cm de diamètre, généralement solitaire mais il existe aussi des spécimens capables d’émettre des stolons.

L’inflorescence terminale qui apparaît aux alentours d’une trentaine d’année, est un épi qui peut dépasser les 4 m de long avec de nombreuses fleurs de couleur vert clair, parfois avec des nuances rouges pourpres. L’espèce est très variable et cela a donné lieu à diverses variétés cultivées.

Espèce de grande valeur ornementale pour sa forme régulière, compacte et par la présence de lignes blanches sur ses feuilles ; ses dimensions réduites la rendent ainsi idéale pour de petits espaces ainsi que pour la culture en pot.

Elle est cultivée soit en plein soleil, qui intensifie la coloration des feuilles, soit en des lieux légèrement ombragés, dans des sols bien drainés, étant sensible à la stagnation de l’eau ; peut supporter de longues périodes de sécheresse et en ce qui concerne les températures, bien qu’il semblerai qu’elle puisse résister jusqu’à –10 °C , il est conseillé de ne pas l’exposer à des températures avoisinants les 0 °C pour éviter des dommages inesthétiques aux feuilles.

Synonymes : Agave consideranti Carrière (1875) ; Agave nickelsii auct. (1895) ; Agave victoriae-reginae var. laxior A.Berger (1912) ; Agave ferdinandi-regis A.Berger (1915) ; Agave victoriae-reginae f. dentata Breitung (1960) ; Agave victoriae-reginae f. latifolia Breitung (1960) ; Agave victoriae-reginae f. longifolia Breitung (1960) ; Agave victoriae-reginae f. longispina Breitung (1960) ; Agave victoriae-reginae f. ornata Breitung (1960) ; Agave victoriae-reginae f. stolonifera Jacobson (1960) ; Agave victoriae-reginae f. viridis Breitung (1960).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ASPARAGACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-106-3_Agave_victoriae_reginae
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants