Ajania pacifica

Famille : Compositae

Texte © Pietro Puccio

GIF - 5.7 ko

 

Traduction en français par Marie Malo

 

 

JPEG - 148.1 ko
L’ Ajania pacifica est une herbacée à feuillage persistant, de culture facile et résistante au froid © G. Mazza

Cette plante est originaire du Japon (Honshu) où elle pousse le long des côtes jusqu’à environ 100 m d’altitude. Le nom générique vient de Ajan, une localité de l’est de la Russie (Sibérie). Le nom latin de l’espèce « pacifica » = du Pacifique, fait référence à son endroit d’origine, le Japon.

Noms vernaculaires : sogiku (japonais) ; gold-and-silver chrysanthemum, Pacific chrysan- themum, silver and gold chrysanthemum, silver buttons (anglais) ; chrysanthème du Pacifique, chrysanthème mimosa (français) ; crisantemo del Pacifico, mimosa d’oro (italien), ajânia, crisântemo-prateado (portu- gais) ; ajania (espagnol) ; Gold-und-silber-chrysantheme (Allemand).

L’ Ajania pacifica ( Nakai) K. Bremer & Humphries (1993) est une plante herbacée à feuilles persistantes, cespiteuse ou arbustive, au port érigé, compact, mesurant 20 à 60 cm et qui se développe grâce à des stolons souterrains jusqu’à former des touffes régulières de 70 à 80 cm de large.

Elle a des feuilles alternes, pennées-lobées, portées sur de courts pétioles, et mesurant 4 à 8 cm de long. Ces feuilles sont d’un vert intense avec des bords blanc argentés et sont couvertes d’un duvet gris argenté sur la partie inférieure et d’un léger duvet blanc sur la partie supérieure.Les inflorescences sont terminales à capitule composé d’environ 10 cm de diamètre, c’est-à-dire qu’elles sont formées d’un axe principal avec de nombreuses ramifications se terminant par un capitule, qui est l’inflorescence typique des Compositae ) mesurant 0,6 cm et constituée d’un réceptacle arrondi, sur lequel est inséré en spirale une multitude de fleurs tubulées dont la corolle est formée de 5 pétales soudés de couleur jaune d’or ; les fleurs sont bisexuées sauf en périphérie où l’on trouve des fleurs femelles.

Les fruits, ne contenant qu’une seule graine, nommés akènes (ou plus correctement cypsèles) chez les Compositae, mesurent 1.5 mm. Cette plante se reproduit par graines au printemps, par division, et encore plus facilement par boutures de segments semi-ligneux en été, placés pour s’enraciner dans un substrat formé à 50% de sable ou de perlite.

C’est une plante de culture facile et d’une grande valeur ornementale, surtout grâce à la couleur et à la forme de son feuillage qui nous indique clairement les stratégies d’adaptation à des situations environnementales particulièrement difficiles. Cette plante vit, en effet, le long des côtes en plein soleil, souvent sur des dunes, dans un sol qui se dessèche rapidement ; les feuilles sont, de ce fait, serrées les unes contre les autres, et arrangées en spirale de telle manière qu’elles se protègent du soleil ; la couche duveteuse de la partie inférieure des feuilles aide à réduire l’évapotranspiration, tandis que le fin duvet gris argenté sur la partie supérieure aide à refléter le rayonnement solaire.

La lumineuse floraison, qui apparaît à la fin de l’automne (c’est une plante nyctipériodique, de jour court) à une période où celles-ci se font rares, est aussi particulièrement décorative et de longue durée. Cette plante n’est pas très difficile en terme de sol qui peut être pauvre, à condition qu’il soit bien drainé, car elle est assez sensible à la pourriture des racines due à une stagnation d’eau. En été l’arrosage doit être régulier, mais assez espacé pour permettre au sol de s’assécher.

Elle est particulièrement résistante aux basses températures, pouvant survivre jusqu’à environ -20 °C, et même moins avec une protection. Idéale pour les jardins de rocailles, les bordures et comme couvre-sol dans les jardins de bord de mer, car résistante aux embruns marins, en plein soleil ou dans une ombre légère, elle s’adapte bien à la culture en pot, dans les conditions mentionnées précédemment, mais nécessitera un arrosage plus fréquent. Pour renouveler le feuillage, celui-ci peut être taillé court au début du printemps ou après la floraison. Les fleurs coupées durent longtemps, comme le feuillage, et sont utilisées dans des compositions florales.

Synonymes : Chrysanthemum pacificum Nakai (1928) ; Dendranthema pacificum (Nakai) Kitam. (1978).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des COMPOSITAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-324-1_Ajania_pacifica
_A-324-2_Ajania_pacifica
_A-324-3_Ajania_pacifica
_A-324-4_Ajania_pacifica
_A-324-5_Ajania_pacifica
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants