Alberta magna

Famille : Rubiaceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 163.7 ko
Originaire d’Afrique du Sud, Alberta magna est un arbuste ou un arbre sempervirent atteignant dans le Natal 12 m de hauteur © Giuseppe Mazza

L’ Alberta magna E. Mey. (1838) est originaire d’Afrique du Sud ( Natal ).

Le nom du genre et de l’espèce, furent donnés par le botaniste allemand Ernst Heinrich Meyer ( 1791-1858 ), en l’honneur du grand philosophe et théologien allemand Graf Von Bollstädt ( 1193env. - 1280 ), connu sous le nom d’Albertus Magnus, auteur aussi d’une œuvre à caractère botanique : le « De vegetalibus et plantis » en sept volumes.

JPEG - 139.3 ko
Inflorescences en panicules terminaux aux nombreuses fleurs tubulaires flamboyantes de 25 mm © G. Mazza

Noms communs : « umcumane » ( zoulou ), « breekhout » ( afrikaans ), « Natal flame bush » ( anglais ), « magnustrauch », « Natal flammenstrauch » ( allemand ).

Arbuste ou arbre à croissance plutôt lente, à feuillage persistant, allant jusqu’à 10-12 m de haut, avec des feuilles oblongues opposées de 10-12 cm de long et environ 5 cm de large, coriaces et d’un vert foncé brillant. Les inflorescences sont constituées de panicules terminales portant de nombreuses fleurs tubulaires d’une longueur de 25 mm, rouge vif. Le fruit est une drupe oblongue, cannelée d’environ 0,6 cm de long, contenant 4-6 graines, avec les lobes longs du calice, de couleur rouge, persistant longtemps. Reproduction par semis et boutures.

Espèce très ornementale, aussi bien pour son feuillage que pour ses remarquables inflorescences ainsi que par ses fruits caractéristiques, mais difficile à cultiver ailleurs que dans sa région d’origine.

Privilégiant un climat frais et humide, particulièrement pendant la période végétative, mais ne résistant pas à des températures, même de peu, sous 0°C, sinon sur de très courtes périodes, spécialement au stade juvénile ; l’exposition optimale est en plein soleil ou légèrement ombragée, en terrain bien drainé, riche et à tendance acide. Les graines, de germination difficile, seront opportunément pré-traitées, en général, elles sont scarifiées et misent dans de l’eau 1-2 jours après avoir été maintenues à une température de 3-5°C (stratification à froid ) pendant quelques semaines.

Etant donné sa rareté dans la nature, elle a été déclarée espèce protégée.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des RUBIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-228-1_Alberta_magna
_A-228-4_Alberta_magna
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants