Alpinia purpurata

Famille : Zingiberaceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 126.4 ko
Alpinia purpurata est très cultivé dans les jardins tropicaux pour sa végétation luxuriante et son inflorescence voyante rouge, rose ou blanche, de 30-40 cm, durant environ trois semaines © Mazza

L’ Alpinia purpurata (Vieill.) K. Schum. (1904) est originaire des forêts humides de la Papouasie, Nouvelle Guinée, Iles Salomon, Nouvelle Calédonie et Vanuatu.

Le nom du genre est dédié au médecin et botaniste italien Prospero Alpini ( 1553-1617 ) ; le nom de l’espèce en latin « purpurata » = vêtue de pourpre, fait référence à la couleur des inflorescences.

Les noms communs les plus utilisés sont : red ginger, red cone ginger, pink cone ginger (anglais) ; gingembre rouge, gingembre d’ornement (français) ; Scharlachroter Ingwer, Purpurfarbener Ingwer, Scharlachrote Alpinie (allemand) ; ginger rojo (espagnol) ; gengibre vermelho (portugais).

Plante herbacée pérenne, rhizomateuse qui présente de fines tiges allant jusqu’à 2 m et plus de haut, semblables à des cannes ; les feuilles ont une longueur allant jusqu’à 70 cm et jusqu’à 20 cm de large, vert clair brillant.

Les inflorescences, terminales, durent longtemps ( environ 3 semaines ), ce sont des épis d’une longueur de 30-40 cm avec des bractées rouge vif ( il existe aussi des variétés roses ou blanches ) d’aspect ciré dans lesquelles naissent de petites fleurs blanches.

Les fruits, rarement produits, sont des capsules globuleuses d’environ 3 cm de diamètre contenant des petites graines noires, oléagineuses, souvent avec un arille ( enveloppe qui pour certaines espèces englobe tout ou partie de la graine ) rouge ; sur les inflorescences, à la flétrissure des fleurs, naissent de nombreuses plantules, qui en grandissant, font plier la tige, par leur poids, jusqu’à terre où elles s’enracinent facilement, formant une nouvelle touffe.

Sa reproduction est facile et se fait habituellement par division et à travers les plantules produites sur l’inflorescence.

Cultivée sous tous les tropiques, aussi bien pour son inflorescence de longue durée, amplement utilisée dans les décorations florales, ainsi qu’en plante de jardin, outre que pour ses inflorescences produites tout au long de l’année, que pour sa végétation luxuriante.

Elle nécessite un climat chaud humide, constant toute l’année, en position de plein soleil ou légèrement ombragée et des sols riches, de préférence acides ou neutres ; en dehors des régions tropicales ou subtropicales humides, elle doit être cultivée en serre chaude, en effet même si elle résiste, sur de courtes périodes, à des températures proches de 0°C, elle fleurie difficilement.

Synonymes : Guillainia purpurata Vieill. (1866) ; Languas purpurata (Vieill.) Kaneh. (1933) ; Guillainia novo-ebudica F.Muell. (1873) ; Alpinia grandis K.Schum. (1898) ; Alpinia purpurata var. albobracteata K.Schum. in H.G.A.Engler (1904) ; Alpinia purpurata var. grandis (K.Schum.) K.Schum. in H.G.A.Engler (1904) ; Alpinia purpurata var. anomala Gagnep. (1935).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des Zingiberaceae et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-250-6_Alpinia_purpurata
_A-250-7_Alpinia_purpurata
_A-250-8_Alpinia_purpurata
_A-250-9_Alpinia_purpurata
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants