Alstonia angustiloba

Famille : Apocynaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 226.3 ko
Alstonia angustiloba est un arbre de plus de 40 m au tronc de 1 m, souvent dominant dans les forêts mixtes de dipterocarpaceae et les forêts humides d’Asie du sud-est jusqu’à environ 400 m d’altitude © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Bornéo, de Java, de Malaisie Péninsulaire, de Singapour, de Sumatra et de Thaïlande où elle vit dans les forêts mixtes de dipterocarpaceae et les forêts marécageuses, où elle est souvent l’espèce dominante, du niveau de la mer jusqu’à environ 400 m d’altitude.

Le genre est dédié au médecin et botaniste écossais Charles Alston (1685-1760) ; le nom spécifique est la combinaison de l’adjectif latin “angustus, a, um” = étroit et “lobus, a, um” = lobe, en référence aux lobes de la fleur.

Noms communs : pulai tree (anglais) ; pantung, pelai, pulai, pulai bukit, pulai lilin (Bornéo) ; pulai hitam (Indonésie) ; pulai, pulai bukit (Malaisie) ; mergalang (Sarawak) ; gabus, goti, pelaik, pelawai, pulai, pule, tuturan (Sumatra) ; tin pet lek (Thaïlande).

Alstonia angustiloba Miq. (1857) est un arbre semi décidu de plus de 40 m de hauteur au tronc dressé atteignant plus de 1 m de diamètre, pourvu à la base de racines tabulaires (racines aplaties semblables à des contreforts qui contribuent au soutien des grands arbres) mesurant jusqu’à 6 m de haut, et à l’écorce de couleur blanc grisâtre à brune, lisse chez les spécimens jeunes, puis rugueuse et fissurée verticalement ; toutes les parties de la plante contiennent un latex blanc qui exsude abondamment des blessures.

Les feuilles, sur un pétiole long de 1 à 3 cm nervurées supérieurement, sont simples, disposées en verticilles de 4 à 7, de forme obovale à elliptique-oblongue à la base atténuée et à l’apex légèrement obtus ou pointu, aux marges entières recourbées et à la nervure centrale proéminente, de 4 à 15 cm de longueur et de 2 à 6 cm de largeur, coriaces, de couleur vert brillant au-dessus, gris verdâtre en-dessous.

JPEG - 266.7 ko
Espèce de grande valeur ornementale et paysagère, de culture facile et de croissance rapide des jardins tropicaux. Il est employé dans la reforestation et son bois est utilisé pour faire des objets courants et dans l’industrie papetière © Giuseppe Mazza

Les inflorescences sont terminales en ombelles composées portant de nombreuses fleurs hermaphrodites infundibuliformes, au tube cylindrique légèrement dilaté supérieurement, long de 0,6 cm, et à 5 lobes oblongs-linéaires, d’environ 0,4 cm de long, de couleur blanc crème ; les fleurs émettent un parfum intense.

Les fruits sont des follicules déhiscents cylindriques, recourbés, minces, de couleur brune et tomenteux, mesurant jusqu’à 25 cm de long et 0,3 cm de diamètre, contenant de nombreuses graines presque rectangulaires, plates, d’environ 0,5 cm de longueur, pourvues d’une touffe de poils soyeux, longs de 1 cm, aux deux extrémités pour favoriser la dispersion par le vent. La reproduction se fait par semis, dans un substrat drainant riche en humus maintenu humide à une température de 24 à 26 °C, avec un taux de germination élevé en 2 à 8 semaines, et par bouturage.

Espèce de grande valeur ornementale et paysagère, de culture facile et à croissance rapide, largement utilisée, pour son feuillage luxuriant et l’intense parfum de ses fleurs, dans les parcs et les jardins, en tant que spécimen isolé ou en groupe, et comme arbre de bord de route dans les pays au climat tropical et subtropical, à la pluviosité annuelle élevée bien répartie, en particulier dans le sud-est asiatique ; elle est également utilisée pour la reforestation. Elle exige des températures constamment élevées, une exposition en plein soleil et croit dans une large variété de sols, de moyennement acides à moyennement alcalins, pour autant qu’ils soient maintenus presque constamment humides.

En outre, il est cultivé pour son bois, léger et tendre, facile à travailler, avec lequel sont produits des outils et de nombreux objets d’usage quotidien (boîtes, allumettes, crayons, sandales, etc.) et artistiques, ainsi que pour la fabrication du papier.

JPEG - 156.4 ko
Différentes parties de la plante sont utilisées depuis longtemps en médecine populaire. Propriétés prometteuses pour le traitement du cancer et du paludisme © G. Mazza

Les différentes parties de la plante sont utilisées depuis les temps anciens en médecine populaire ; des études de laboratoire ont mis en évidence la présence de plusieurs alcaloïdes aux propriétés prometteuses pour une utilisation dans divers domaines de la médecine, en particulier dans le traitement du cancer et du paludisme.

Synonymes : Alstonia calophylla Miq. (1857) ; Alstonia angustiloba var. glabra Koord. & Valeton (1894) ; Paladelpha angustiloba (Miq.) Pichon (1947).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des APOCYNACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/a-411-1_alstonia_angustiloba
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants