Anthurium hookeri

Famille : Araceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 150.4 ko
Anthurium hookeri est une épiphyte de grande taille originaire d’Amérique centrale © Giuseppe Mazza

L’ Anthurium hookeri Kunth (1841) est originaire des forêts montagneuses humides des Antilles néerlandaises, des Iles Leewards, des Iles Windward, de Guyane française, de Guyana, Suriname, Trinidad-Tobago et du Venezuela.

Le nom du genre est la combinaison des termes grecs « anthos » = fleur et « oura » = queue en référence au spadice de l’inflorescence ; le nom de l’espèce est dédié au botaniste anglais William Jackson Hooker ( 1785 – 1865 ).

Noms communs : bird’s nest anthurium, birdnest flamingo flower, wild tobacco (anglais), anthurium nid d’oiseaux, anthurium feuille de choux (français).

Herbacée à feuillage persistant épiphyte de grande dimension, allant jusqu’à 1,5 m de haut environ et d’une largeur de 2 m et plus, avec un tronc court avec des entre-nœuds rapprochés sur lesquels se développent de nombreuses racines aériennes et une rosette de feuilles vert clair obovales–oblancéolées , épaisses qui peuvent atteindre, dans les meilleurs conditions de culture, une longueur d’environ 1 m et une largeur de 40 cm, sur de courts pétioles ( 2–9 cm de long ). Les nervures centrales et latérales sont marquées et de couleur vert pâle.

Les inflorescences axillaires, sur un pédoncule dressé d’une longueur d’environ 45 cm, constituées d’une spathe grisâtre ou vert clair d’une longueur d’environ 8 cm et d’une largeur d’environ 2 cm, tendant vers le pourpre et d’un spadice violet d’une longueur de 10-15 cm sur lequel s’enroulent en spirale de minuscules fleurs hermaphrodites protogynes ( le stigmate, la partie femelle est réceptive avant la maturité des étamines, en empêchant ainsi l’autofécondation ).

Les fruits sont des baies ovoïdes d’une longueur d’environ 6 mm de couleur blanchâtre avec des nuances de pourpre. Elle se propage par semis, germant sur la surface de substrats poreux, maintenus constamment humides, en serres chaudes.

Espèce très ornementale, elle peut être cultivée à l’extérieur dans les régions tropicales et subtropicales humides en position ombragée et protégée des vents, qui endommageraient les grandes feuilles, sur des substrats organiques poreux et drainants, maintenus constamment humides ; il est possible de tenter de la cultiver à l’extérieur dans les régions tempérées chaudes, supportant sur de courtes périodes des températures avoisinant les 0°C mais avec des dommages ou même la perte du feuillage.

JPEG - 158.6 ko
Détail du spadice avec des fruits. Comme plante en pot elle a un grand effet pour la décoration des environnements spacieux © Giuseppe Mazza

Cultivée en pot, le résultat est du plus bel effet pour la décoration de lieux spacieux, elle nécessite des substrats très aérés, drainants et riches de substances organiques et placée dans un lieux lumineux mais loin des rayons directs du soleil, avec des températures ne descendant pas en dessous de 12-14 °C, les arrosages doivent être fréquents en été mais rares l’hiver, en évitant la stagnation de l’eau qui peut provoquer la pourriture.

Toutes les parties de la plante contiennent des substances toxiques, en particulier l’oxalate de calcium, potentiellement irritants.

Synonymes : Pothos acaulis Dryand. (1810) ; Pothos crassinervius Hook. (1830) ; Anthurium amplum Kunth (1841) ; Anthurium neglectum Miq. (1853) ; Anthurium varians Miq. (1853) ; Anthurium huegelii Schott (1855) ; Anthurium hookeri f. longicuneatum Engl. (1898) ; Anthurium hookeri var. longicuneatum (Engl.) Engl. (1903).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des Aracées et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-368-1_Anthurium_hookeri
_A-368-2_Anthurium_hookeri
_A-368-3_Anthurium_hookeri
_A-368-4_Anthurium_hookeri
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants