Antigonon leptopus

Famille : Polygonaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 140.1 ko
Antigonon leptopus est une grimpante pérenne aux tiges pouvant dépasser les 12 m © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du Mexique (Baja Sur, Chihuahua, Guerrero, Jalisco, Michoacán, Nayarit, Oaxaca, Sinaloa et Sonora), où elle croît dans les forêts basses décidues, principalement dans les zones ouvertes, jusqu’à environ 900 m d’altitude.

Le nom de genre est d’origine incertaine ; selon certains il dérive du grec “anti” = contre et “gόnia” = angle, en référence aux tiges anguleuses ; le nom spécifique est la combinaison des termes grecs “leptos” = mince et “pus, podόs” = pied, en référence aux tiges minces.

Noms communs : bride’s tears, chain-of-love, Confederate-vine, coral creeper, coral vine, Mexican-creeper, love’s chain, mountain-rose coralvine, queen’s jewels, queen’s wreath (anglais) ; la belle mexicaine, liane corail (français) ; amor-agarradinho (portugais du Brésil) ; bellísima, cadena de amor, coralita, corona de reina, coronela, flor de San Diego, flor de San Miguel, fulmina, hierba de Santa Rosa, ramo de Maria, rosa de mayo, San Juanito, San Miguel, San Miguelito (espagnol).

Antigonon leptopus Hook. & Arn. (1838) est une espèce grimpante pérenne, sempervirente, aux racines tubéreuses et aux tiges anguleuses minces, herbacées, parfois légèrement lignifiées à la base, mesurant jusqu’à plus de 12 m, aux internoeux de 1 à 10 cm, s’ancrant aux supports au moyen de vrilles situées à l’apex des inflorescences. Les feuilles, sur un pétiole long de 0,3 à 3 cm, sont alternes, simples, à marges entières ou ondulées, d’ovales à sagittées à l’apex pointu et à la base cordée, de 4 à 14 cm de longueur et de 2 à 10 cm de largeur, de couleur vert intense.

Les inflorescences sont des racèmes axillaires ou terminaux, longs de 5 à 20 cm, terminés par une vrille, portant de nombreuses fleurs hermaphrodites, sur un pédoncule long de 0,4 à 0,8 cm, à la corolle formée de 5 tépales pétaloïdes de couleur rose à rose pourpre (rarement blanche), ovales à elliptiques à l’apex pointu, trois externes longs de 0,4 à 1 cm et larges de 0,3 à 0,6 cm, et deux internes légèrement plus étroits, persistants et s’accroissant après la fécondation jusqu’à 0,8 à 2,2 cm de longueur et de 0,4 à 1,8 cm de largeur ; les étamines, au nombre de 8, sont fusionnées à la base, sur la moitié de leur longueur, pour former un tube staminal.

JPEG - 82.2 ko
Les inflorescences se terminent par une vrille et portent de nombreuses corolles formées de 5 tépales pétaloïdes © Giuseppe Mazza

Le fruit est un akène subglobuleux trigonal à l’apex pointu de couleur brun brillant, long de 0,8 à 1,2 cm, enfermé par les pétales persistants, contenant une seule graine.

La reproduction se fait par les graines qui germent en 3 à 4 semaines à la température de 20-22 °C et par lesquelles elle se propage facilement devenant, dans des conditions favorables, invasive, par des rejets de racines, par bouturage et marcottage. Grimpante à croissance particulièrement rapide et de grande valeur ornementale par sa floraison copieuse et brillante qui se prolonge pendant une longue période en été et en automne, cultivable dans les régions au climat tropical, subtropical et marginalement, en situation abritée, tempéré chaud, où elle se comporte souvent en décidue et perd sa partie aérienne lorsque la température est voisine de 0 °C, mais en repoussant au printemps à partir des racines, et peut résister, avec un bon paillage, à des valeurs de quelques degrés en-dessous pendant une brève période.

Elle demande le plein soleil et n’est pas particulièrement exigeante en ce qui concerne le sol, même pauvre, et bien enracinée elle résiste à des périodes de sécheresse, adaptée par conséquent aux régions aux étés longs et secs ; naturellement dans une telle situation des arrosages réguliers et abondants assurent une croissance encore plus vigoureuse. Utilisable comme couvre-sol ou grimpante sur les arbres, treillages, clôtures et pergolas, qu’elle peut recouvrir en un temps très court.

Les racines tubéreuses sont comestibles et sont consommées par les populations locales en période de disette.

Synonymes : Antigonon platypus Hook. & Arn. (1838) ; Antigonon cinerascens M.Martens & Galeotti (1843) ; Antigonon cordatum M.Martens & Galeotti (1843) ; Polygonum cirrhosum Moc. & Sessé ex Meisn. (1856) ; Corculum leptopus Stuntz (1913).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des POLYGONACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-364-1_Antigonon_leptopus
_A-364-2_Antigonon_leptopus
_A-364-3_Antigonon_leptopus
_A-364-4_Antigonon_leptopus
_A-364-5_Antigonon_leptopus
_A-364-6_Antigonon_leptopus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants