Areca novohibernica

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 179.8 ko
Areca novohibernica pousse dans les forêts pluviales des îles Bismark et Salomon © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de l’archipel Bismarck et des îles Salomon où elle pousse dans les forêts pluviales.

Le nom du genre est la latinisation du nom local d’une espèce indienne donné à ce genre ; le nom de l’espèce fait référence au lieu d’origine du premier spécimen décrit, l’île de Nova Hibernia (Nouvelle-Irlande) dans l’archipel Bismarck.

Areca novohibernica (Lauterb.) Becc. (1914) est une espèce monoïque non épineuse avec un stipe mince et unique, 3-6 cm de diamètre, érigé, 2-4 m de haut, sur lequel sont visibles des anneaux, espacés de 3-4 cm, traces de l’attache des feuilles mortes ; a la base, des racines aériennes robustes se développent comme des échasses.

Les feuilles, équipées d’un pétiole d’une longueur maximale d’environ 40 cm, sont pennées, arquées, de 1,2-1,9 m de long, avec la base foliaire enveloppant totalement le tronc sur une hauteur d’environ 40 cm formant une sorte de couronne tubulaire avec un léger renflement dans la partie inférieure. Les pinnules, d’ampleur variable, 4-15 cm, ont de nombreux plis et sont dentées à leur extrémité, de 40-70 cm de long et d’un vert intense et luisant. Les longues inflorescences ramifiées d’environ 30 cm sont sous les feuilles, avec un long pédoncule de 4 cm, d’abord enfermées dans une spathe membraneuse caduque, portant des fleurs unisexuées des deux sexes, les femelles disposées à la base des branches. Les fruits ovales-elliptiques, 3-3,5 cm de long et d’environ 1,8 cm de diamètre, sont rouges à maturité, contenant une seule graine, 1,4-1,9 cm de long et 1,3 cm de large. La plante se reproduit par graine dans un terreau sableux organique à la température de 24-26 ° C.

C’est une espèce peu diffusée avec un aspect très élégant, à utiliser isolément ou en groupe à l’ombre de grands arbres exclusivement dans les zones climatiques tropicales et subtropicales humides, sur des sols riches en matière organique, bien drainés, et constamment maintenus humides ; grâce à ses dimensions réduites l’espèce est également adaptée aux petits jardins ombragés.

Les jeunes spécimens en pot peuvent être utilisés pour la décoration des espaces intérieurs, les serres et les jardins d’hiver dans des endroits lumineux, mais en évitant la lumière directe du soleil, en utilisant des substrats riches en humus avec addition de sable grossier, de perlite ou autre matière inerte autour de 30% pour améliorer le drainage ; les arrosages doivent être réguliers pendant toute l’année et les températures ne doivent pas descendre en dessous de +16 ° C.

Synonymes : Nenga novohibernica Lauterb. (1911).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-398-1_Areca_novohibernica
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants