Arenga undulatifolia

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 268.7 ko
Les stipes ont 3-5 m et les feuilles 3 m. Arenga undulatifolia est un palmier très décoratif pour les tropiques © Giuseppe Mazza

Cette plante est originaire de Bornéo, des Philippines (île de Palawan) et d’Indonésie (île de Sulawesi) où elle pousse dans les forêts pluviales à basse et moyenne altitude, principalement sur les rives des cours d’eau.

Le nom de genre vient du malaisien ’areng’, que l’on retrouve dans Arenga pinnata.

Le nom d’espèce est la combinaison des mots latins "undulatus, a, um" = ondulé, et "folium" = feuille, en référence aux pinnules des feuilles, car elles ont des marges ondulées.

Noms communs : aren gelora, kabun jaka (Malaisie).

Arenga undulatifolia Becc. (1886) est une plante monoïque, monocarpique (portant des fruits une seule fois au cours de son existence), cespiteuse mais parfois solitaire, avec un stipe de 3-5 m de haut, bien qu’en culture il est souvent plus petit.

Les stipes sont recouverts par les bases foliaires et par une masse de fibres brun noirâtre qui reste longtemps, seuls les plus vieux spécimens n’en ont pas dans la partie inférieure de la tige qui reste de couleur vert foncé et avec des anneaux bien visibles, ces anneaux étant les traces d’insertion des feuilles. Les feuilles, avec un pétiole court, sont pennées, d’abord érigées puis courbées élégamment, jusqu’à environ 3 m de long, avec des pinnules linéaires réparties uniformément sur le rachis, d’environ 60 cm de long, avec des marges indentées, lobées et ondulées de couleur vert sombre avec des reflets bleuâtres sur la partie supérieure et gris pâle en dessous.

JPEG - 143.4 ko
Les fruits contiennent 3 graines et une pulpe caustique © Giuseppe Mazza

Les inflorescences se développent entre les feuilles, elles sont ramifiées, d’abord dressées puis pendantes, portant seulement des fleurs mâles ou femelles, mais toujours sur la même plante.

En particulier, les fleurs mâles sont remarquables par leur couleur, allant du jaune à l’orange et au brun, et par l’intense parfum épicé qui s’en dégage.

Les fruits sont globuleux, de 3-4 cm de diamètre, brun à maturité et contiennent habituellement trois graines.

La pulpe contient des substances irritantes et doit donc être manipulée avec soin, en portant des gants, si possible.

Les graines fraîches germent en 4-10 semaines à la température de 24-28 °C ; la croissance étant assez rapide lorsque les conditions de culture sont optimales.

Arenga undulatifolia est certainement l’un des palmiers les plus ornementaux grâce à ses grandes feuilles ondulées et au contraste de couleur entre la face inférieure blanchâtre et la face supérieure vert foncé avec des reflets métalliques bleutés que la moindre brise rend encore plus évidents.

C’est une plante qui a besoin de grands espaces pour montrer ses caractéristiques de la meilleure manière, et peut-être c’est aussi pour cette raison qu’elle est peu diffusée à partir des lieux d’origine, elle est cultivable sous un climat tropical et subtropical humide, avec les plus basses températures généralement au dessus de 16-18 °C, même si elle peut supporter des baisses de températures isolées pouvant descendre jusqu’à 0 °C pendant un temps très court, mais au détriment du feuillage.

Elle doit être placée en plein soleil, ou sous une ombre légère, dans des sols bien drainés, riches en matière organique, légèrement acides ou neutres et maintenus constamment humides.

La moelle de la plante a été dans le passé une source importante de carbohydrates (sago) pour certaines populations indigènes, en particulier lorsque d’autres sources devenaient rares ; de nos jours, cuite avec de la viande, elle est considérée comme délicate et digne de figurer dans les repas des fêtes et cérémonies les plus importantes.

Les indigènes de l’île de Palawan (Philippines) faisaient une utilisation insolite des racines de ce palmier pour fabriquer des cordes pour leur instrument musical le plus connu.

Synonymes : Saguerus undulatifolius (Becc.) Kuntze (1891) ; Arenga ambong Becc. (1907).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_A-375-2_Arenga_undulatifolia
_A-375-3_Arenga_undulatifolia
_A-375-1_Arenga_undulatifolia
_A-375-2_Arenga_undulatifolia-2
_A-375-4_Arenga_undulatifolia
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants