Aristolochia sempervirens

Famille : Aristolochiaceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 106.7 ko
Aristolochia sempervirens est spontanée ou naturalisée dans la région méditerranéenne © G. Mazza

Aristolochia sempervirens L. (1753) est originaire d’Afrique du Nord ( Algérie ), d’Asie occidentale ( Chypre, Israël, Liban, Syrie et Turquie ) et d’Europe du Sud –Est ( Grèce, Italie ) ou elle pousse dans les bois, les maquis et les zones rocheuses.

Le nom de genre dérive de la combinaison des termes grecs « aristos » = le meilleur, l’excellent et « locheia » = accouchement, en référence à la croyance que la plante favorise l’accouchement ; le nom d’espèce est le terme latin « sempervirens » = toujours vert avec une signification évidente.

Noms communs : evergreen birhtwort, evergreen dutchman’s pipe (anglais) ; aristoloche élevée (français) ; aristolochia sempreverde, erba astrologa, pistolochia (italien) ; aristoloquia trepadora, candilitos (espagnol) ; immergrüne osterluzei, immergrüne pfeifenblume (allemand).

Espèce à feuillage persistant, rampante ou grimpante aux tiges semi-ligneuses allant jusqu’à 6 m environ de long avec des feuilles cordées-oblongues aux bords entiers, ondulés ou serrés et pointues à l’apex, longues de 3-8 cm et larges 3-5 cm, d’un vert intense brillant.

Les fleurs, sur des pédoncules pendants, sont axillaires, solitaires, privées de pétales, avec un calice constitué d’un tube recourbé en U, long de 3 à 5 cm couleur pourpre avec un limbe ovale pourpre foncé. L’ouverture, jaune striée de pourpre foncé est tapissée de poils qui favorisent l’entrée de l’insecte pollinisateur mais en empêchent sa sortie jusqu’à ce qu’ai lieu la fécondation.

Les fruits sont des capsules oblongues noirâtres, longues d’environ 8 cm et larges de 2 cm, déhiscentes ( fruits qui s’ouvrent spontanément à maturité le long des lignes de moindre résistance libérant les graines ) contenant de nombreuses graines plates, minces et papyracées d’environ 7 mm de long et 5 mm de large.

Se propage facilement par semis et bouturages.

JPEG - 279.5 ko
Sempervirente rampante ou grimpante aux tiges mesurant jusqu’à 6 m, Aristolochia sempervirens a de petites fleurs formées d’un tube replié de 3-5 cm, aux nombreux poils recourbés favorisant l’entrée des insectes polinisateurs mais bloquant la sortie. Ils sont emprisonnés, comme d’habitude chez Aristolochia, jusqu’à la fécondation © Giuseppe Mazza

Cultivée principalement en collection botanique et comme curiosité, elle demande une exposition en plein soleil ou légèrement ombragée dans des sols rocheux et drainants ; elle est capable de résister à des températures de l’ordre de -9 °C et grâce à sa rusticité et à la facilité avec laquelle elle se propage par semis, elle s’est naturalisée dans d’autres pays d’Europe méridionale, échappée de Jardins Botanique ou de jardins privés.

En médecine populaire, la décoction des feuilles était utilisée comme antidote contre la morsure des serpents tandis que les feuilles hachées étaient utilisées directement sur la plaie.

Synonymes : Aristolochia altissima Desf. (1799).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARISTOLOCHIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/a-345-3_aristolochia_sempervirens
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants