Banisteriopsis laevifolia

Famille : Malpighiaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Camille Baheux

 

 

JPEG - 117.6 ko
Banisteriopsis laevifolia est un arbuste sarmenteux. Facile à cultiver dans les tropiques © Giuseppe Mazza

L’espèce est native du Brésil, où elle se développe dans les savanes tropicales ou en marge des forêts galeries.

Le nom du genre est une combinaison du nom du genre Banisteria et du terme grec "ópsis”= aspect, ressemblance ; le nom de l’espèce résulte de la combinaison des termes latins "laevis" = lisse, brillant, et "folium" = feuille, la référence étant évidente.

Appellations courantes : oncidium climber (anglais) ; barboleta do campo, cipò prata (portugais-Brésil).

Le Banisteriopsis laevifolia ( A. Juss.) B.Gates (1982) est un buisson sarmenteux à feuilles persistantes , de 2-4 m de haut et dont les branches juvéniles sont recouvertes par un tomentum épais de couleur blanchâtre ou dorée, tandis que les plus anciennes, glabres, sont d’une couleur marron foncé.

Les feuilles, sur un court pédoncule, sont opposées ou ternées, simples et à marge entière, d’une couleur vert olive, d’une forme orbiculaire ou ovale-lancéolée avec un apex pointu, d’une longueur de 4-10 cm et 2,5-6 cm de large, brillantes sur la face supérieure, légèrement tomenteuses en dessous et possèdent 1-4 paires de glandes sur les nervures latérales.

Les inflorescences terminales sont composées d’ombrelles, sur un pédoncule long, portant des fleurs faisant 1,8 cm de diamètre à 5 pétales onguiculés (des pétales à la base longue et fine, semblable à une tige), d’une couleur jaune doré, mesurant 0,5-0,8 cm de long et 0,3-0,7 cm de large, au limbe oboval concave, à marge ciliée-dentée, et présentent 10 étamines.

Le fruit est une samare à l’aile membraneuse plate, duveteuse, obliquement obovale, de 1,6-3 cm de long et 0,8-1,5 cm de large.

La reproduction se fait par les graines sous une température de 22-24 °C ainsi que par bouturage. Il s’agit d’une espèce aux fleurs lumineuses qui convient pour la création de barrières et le revêtement de clôtures, cultivable dans les zones du climat tropical et subtropical, en plein soleil ou légèrement à l’ombre et qui peut résister, pour une très courte durée, à des baisses de température occasionnelles allant jusqu’à -1 °C.

La plante est peu exigeante quant au sol, dès lors que celui-ci présente un drainage de qualité, et peut supporter de courtes périodes de sécheresse dans sa phase adulte, même s’il lui est profitable de bénéficier d’un arrosage régulier dans les zones caractérisées par des étés longs, chauds et secs.

Synonymes : Banisteria laevifolia A.Juss. (1833) ; Banisteria grata Griseb. (1886) ; Heteropterys micans Skottsb. (1901).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MALPIGHIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_B-161-1_Banisteriopsis_laevifolia
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants