Barkeria melanocaulon

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Béatrice Udé

 

 

JPEG - 66.5 ko
Barkeria melanocaulon est une orchidée miniature plutôt rare présentant des inflorescences de 16 cm © G. Mazza

Cette espèce est originaire du Mexique (Oaxaca), où elle pousse de préférence sur des roches calcaires dans des forêts ouvertes à environ 1600 m d’altitude, dans des zones caractérisées par un climat chaud et humide en été et frais et sec en hiver.

Le nom de genre honore le botaniste anglais George Barker (1776-1845). Le nom d’espèce est la combinaison des termes grecs « mélanos » = noir et « kaulós » = tige, en référence à la base noirâtre des pseudobulbes.

Noms communs : dark-stemmed barkeria (English).

Barkeria melanocaulon A.Rich. & Galeotti (1845) est une orchidée lithophyte, parfois épiphyte, avec des pseudobulbes érigés, fins, fusiformes et pouvant atteindre environ 16 cm, de nombreuses racines apparentes et des feuilles coriaces, distiques et alternes, ovales-lancéolées, longues de 6-7 cm et larges de 2 cm.

Les inflorescences sont terminales, racémeuses, mesurant jusqu’à 16 cm de long, avec de 3 à 20 fleurs inodores, de longue durée (environ 2 mois), mesurant environ 3 cm de diamètre. Les sépales et les pétales sont ovales, avec un apex pointu, rose lilas. Le labelle, en forme de cœur, a en son centre trois quilles (protrusions en forme de quille de bateau), jaunes avec des points violets. La colonne, d’environ 1 cm de long, a la partie centrale rose moucheté de violet et deux ailes charnues et verdâtres, tachetées de violet foncé. Elle se reproduit par graines, in vitro, et par division.

Cette orchidée miniature plutôt rare requière des température moyennes, 18-26 °C, et des arrosages et brumisations fréquents au printemps-été, durant la période végétative, plus espacés en hiver, durant la période de repos, avec des températures nocturnes aux alentours de 10-14 °C. Une ventilation adaptée est importante. Son emplacement doit être très lumineux, même au soleil si légèrement filtré. Elle peut être montée sur un radeau de liège ou sur des morceaux de branches, si possible avec quelques sphaignes à la base, ou alors placée en pot avec des écorces de taille moyenne et des fragments de charbon ou de roche.

Pour l’arrosage et les brumisations, de l’eau de pluie doit être utilisée ou bien de l’eau osmosée ou déminéralisée. La fertilisation, distribuée correctement de façon à éviter l’accumulation de sels, doit être réalisée avec des produits balancés hydrosolubles contenant des micro-éléments, à la moitié (ou moins) du dosage suggéré sur l’emballage.

L’espèce est inscrite à l’appendice II de la CITES (espèce dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Epidendrum melanocaulon (A.Rich. & Galeotti) Rchb.f. (1862) ; Barkeria halbingeri Thien (1973).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_B-137-1_Barkeria_halbingeri
_B-137-2_Barkeria_halbingeri
_B-137-3_Barkeria_halbingeri
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants