Bauhinia bassacensis

Famille : Leguminosae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 157.5 ko
Bauhinia bassacensis est une plante tropicale grimpante dépassant les 10 m © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire d’Asie du Sud-Est (Cambodge, Laos, Malaisie, Malaisie péninsulaire, Thaïlande et Vietnam) où elle pousse dans les forêts à feuilles persistantes ou semi-caduques, de préférence le long des côtes et des rives, jusqu’à environ 900 m d’altitude.

Le nom de genre honore les frères Jean (1541-1613) et Gaspard (1560-1624) Bauhin, botanistes suisses, pour les feuilles bilobées ; le nom de l’espèce fait référence à la rivière Bassac (Song Hau ou Hau Giang en vietnamien) du delta du fleuve Mekong.

Bauhinia bassacensis Pierre ex Gagnep. (1912) est une espèce rampante, semi-ligneuse et à feuilles persistantes, longue jusqu’à plus de 10 m, qui s’ancre aux supports au moyen de cirres. Les feuilles, avec un pétiole de 3 à 7 cm de long, sont alternées, bilobées, de 7 à 12 cm de long et de 8 à 10 cm de large. Les inflorescences axillaires corymbiformes ou terminales, de 7-13 cm de long et de 6-15 cm de large, portent des fleurs à 5 pétales onguiculés (pétales à base étroite et longue semblable à une tige), atteignant 3 cm de long, avec un bord ondulé de 1 cm de long et d’environ 0,8 cm de large, de couleur jaune pâle, parfois avec des taches violacées. Les fruits sont plats et ligneux, déhiscents (qui s’ouvrent spontanément lorsqu’ils sont mûrs), comme des légumineuses d’environ 10 cm de long contenant 3 à 5 graines de 1 cm de diamètre. Cette plante se reproduit par graines qu’il convient de scarifier et de maintenir dans de l’eau pendant 24 heures, afin d’accélérer la germination, avant de les planter dans un sol sablonneux maintenu humide à une température de 22 à 24 ° C.

De croissance rapide, cette espèce est peu connue en dehors des zones d’origine, elle peut être cultivée exclusivement dans les zones à climat tropical et subtropical, en plein soleil ou sous ombre légère, à des températures de préférence supérieures à 14 °C, même si elle peut résister, à l’état adulte et pour une très courte période, à des températures inférieures de quelques degrés. Elle n’est pas exigeante en ce qui concerne les sols, même s’ils sont pauvres, pourvu qu’ils soient bien drainés, mais avec une préférence pour ceux qui sont acides ou neutres. Elle supporte les élagages et on peut la faire grimper sur d’autres végétaux, des barrières, des clôtures et des pergolas.

Des parties de la plante sont utilisées dans la médecine traditionnelle.

Synonymes : Bauhinia sanitwongsei W. G. Craib (1924) ; Bauhinia detergens W. G. Craib (1927) ; Phanera bassacensis (Gagnep.) de Wit (1956) ; Phanera sulphurea (C.E.C. Fisch.) Thoth. (1967).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LEGUMINOSAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/bauhinia_bassacensis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants