Bauhinia integrifolia

Famille : Leguminosae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

L’espèce est native d’Indonésie, de Malaisie et de Thaïlande, où elle pousse dans les forêts à feuilles persistantes, de préférence sur les bords de rivières.

Le nom de genre est en l’honneur des frères Jean (1541-1613) et Gaspard (1560-1624) Bauhin, botanistes suisses, en raison de ses feuilles bilobées ; le nom d’espèce est la combinaison des termes latins "integer" = entier et "folium" = feuille, référence évidente à la morphologie de la plante.

Noms communs : flamme vine bauhinia (anglais).

Bauhinia integrifolia Roxb. (1832) est une espèce grimpante ligneuse à feuilles persistantes qui s’attache aux supports au moyen de cirres simples ou tri-partites, avec une écorce lisse uniquement chez les jeunes branches qui sont couvertes par un tomentum couleur de rouille. Les feuilles, avec un pétiole de 2 à 5 cm de long, sont alternes, ovales à orbiculaires, bifides ou entières, de 8 à 15 cm de long, avec des nervures de 9-11 cm, les feuilles florales sont cordées avec le pétiole et les nervures laineux.

JPEG - 203.7 ko
Bauhinia integrifolia est une plante grimpante ligneuse qui pousse surtout le long des rivières dans les forêts du sud-est asiatique. Les feuilles peuvent être bifides ou entières. Inflorescences en corymbe, terminales et axillaires. Les pétales jaunes des fleurs virent avec le temps, comme chez d’autres Bauhinia, à l’orange ou au rouge © Giuseppe Mazza

Les inflorescences en corymbe terminales et axillaires, superbes, couvertes partout par un tomentum couleur de rouille, portent de nombreuses petites fleurs à 5 pétales onguiculés (pétales à base étroite et semblable à une tige), de 0,8-1,5 cm de long avec un bord ovale et une marge ondulée, initialement jaune, puis orange tendant au rouge et 5 étamines, plus courtes que les pétales dont deux sont stériles. Les fruits sont des gousses obliques, déhiscentes (qui s’ouvrent spontanément lorsqu’elles sont mûres), d’environ 20 cm de long et de 3 à 5 cm de largeur, contenant 5 à 8 graines plates, arrondies, de 2 cm de diamètre. Cette plante se reproduit par graines qu’il est préférable de scarifier et de garder dans l’eau pendant 24 heures afin d’accélérer la germination, avant de les planter dans une argile sablonneuse maintenue humide à une température de 22 à 24 ° C.

C’est une plante grimpante avec une floraison prolongée et très visible cultivable exclusivement dans les zones climatiques tropicales et subtropicales, en plein soleil ou sous une légère ombre, les températures les plus basses devant être de préférence supérieures à 14 ° C. Elle n’est pas exigeante au sujet du sol ; même s’ils sont pauvres mais bien drainés ; les jeunes plantes doivent être régulièrement irriguées dans les zones caractérisées par de longs étés chauds et secs. On peut la faire grimper sur d’autres végétaux, des barrières, des clôtures et des pergolas.

Synonymes : Phanera integrifolia (Roxb.) Benth. (1852) ; Bauhinia holosericea Ridl. (1917) ; Bauhinia flammifera Ridl. (1920).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LEGUMINOSAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_B-169-1_Bauhinia_integrifolia
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants