Bauhinia kockiana

Famille : Leguminosae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

L’espèce est originaire d’Indonésie et de Malaisie, où elle pousse, en grimpant, dans les forêts pluviales jusqu’à ce qu’elle couvre la couronne des arbres.

Le nom de genre honore les frères Jean (1541-1613) et Gaspard (1560-1624) Bauhin, botanistes suisses, en raison de ses feuilles bilobées ; le nom d’espèce honore le lieutenant-gouverneur des Indes néerlandaises Hendrik Merkus de Kock (1779-1845).

Noms communs : climbing bauhinia, orange bauhinia, Kock’s bauhinia, red trailing bauhinia (anglais) ; katup-katup, ketup-ketup, bunga-merak (malais).

JPEG - 324.7 ko
Bauhinia kockiana, une grimpante ligneuse d’Indonésie et de Malaisie, où elle pousse avec vigueur dans les forêts tropicales jusqu’à recouvrir la cime des arbres © Giuseppe Mazza

Bauhinia kockiana Korth. (1839) est une plante grimpante ligneuse à feuilles persistantes ou semi-caduques avec des tiges d’environ 30 m de long, même si en culture elle n’atteint pas ces dimensions, qui s’ancre sur les supports au moyen de vrilles ; les jeunes branches sont brun rougeâtre, tomenteuses, puis glabres. Les feuilles, avec un pétiole d’environ 2 cm de long, sont alternes, simples, à la différence de la forme bilobée classique typique du genre, ovales à elliptiques avec un apex long et pointu, de 7-14 cm de long et 4-6 cm de large, de couleur vert brillant, généralement avec deux nervures sur les côtés de la nervure centrale qui, de la base, atteignent l’apex.

JPEG - 177.4 ko
Tiges de 30 m. Inflorescences voyantes et pétales qui virent du jaune à l’orangé, tendant au rouge © Giuseppe Mazza

Les inflorescences terminales et latérales en corymbe portent des fleurs hermaphrodites avec 5 pétales onguiculés (pétales à base étroite semblable à une tige), de 2 à 2,5 cm de long, avec un contour ovale et un bord ondulé, avec une couleur virant avec le temps du jaune à l’orange vers le rouge, et trois étamines fertiles ; lorsque les fleurs s’ouvrent successivement et pour une longue période, ces couleurs coexistent dans l’inflorescence. Les fruits sont des gousses déhiscentes (ouverture spontanée à maturité), ligneuses et plates, jusqu’à environ 15 cm de long, contenant 1 à 4 graines plates brun foncé, d’environ 2 cm de diamètre.

Cette plante se propage par graines, rarement produites en culture, qui doivent être enterrées le plus tôt possible, car elles ont un temps de germination très limité, en utilisant un terreau organique avec addition de sable siliceux ou de perlite maintenue humide avec de l’eau non calcaire, à la température de 24-28 °C, elles germent en 2-4 semaines ; elle se reproduit également par une coupe sur le bois, même si elle est assez difficile à s’enraciner, les plantes reproduites par graines et par coupe, le plus souvent par marcottage aérien, peuvent prendre quelques années avant de fleurir.

C’est une espèce vigoureuse et à croissance rapide avec un feuillage luxuriant et une floraison spectaculaire, prolongée pendant presque toute l’année, considérée comme étant parmi les plus ornementales du genre, elle nécessite un climat nettement tropical avec des températures élevées et une humidité constante toute l’année, une exposition en plein soleil , des sols fertiles et bien drainés, de préférence acides, et des arrosages réguliers et abondants garantiront une belle floraison.

Elle convient pour couvrir des clôtures, des treillis, des pergolas ou, comme dans la nature, pour escalader les arbres ; les élagages sont utiles, à faire après la floraison pour garder une forme compacte et favoriser la formation de nouvelles branches florifères. Lorsque le climat ne permet pas une culture permanente à l’extérieur, elle peut être cultivée en pot, et abritée pendant les mois les plus froids dans un endroit lumineux autant que possible avec des températures dépassant 16 °C, en utilisant un terreau riche en substances organiques avec addition de sable siliceux ou de perlite à raison d’environ 30% ; les arrosages doivent être réguliers, mais sans permettre à l’eau de stagner, et les fertilisations doivent être faites avec des produits équilibrés avec addition de micro-éléments.

Synonymes : Bauhinia creaghii Baker (1896) ; Phanera kockiana (Korth.) Benth. (1852).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LEGUMINOSAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-170-3_bauhinia_kockiana
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants