Bauhinia tomentosa

Famille : Leguminosae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

Le lieu exact de son origine est inconnu ; il est présent dans la nature en Afrique (Angola, Ethiopie, Kenya, Somalie, Afrique du Sud, République démocratique du Congo, Tanzanie et Zimbabwe) et en Asie (Bangladesh, Inde et Sri Lanka), où il pousse dans les forêts et les bosquets jusqu’à environ 1000 m d’altitude.

Le genre est dédié aux frères Johan (1541-1613) et Gaspard (1560-1624) Bauhin, botanistes suisses, en raison des feuilles bilobées ; le nom spécifique est l’adjectif latin "tomentosus, a, um" = tomenteux, recouvert de poils, en référence à la pubescence présente sur la face inférieure des feuilles.

Noms communs : bell bauhinia, yellow bauhinia, yellow tree bauhinia, St. Thomas tree (anglais) ; asundro, kanjani, mandarai, petan, phalgu, pita, kovidaara, usamaduga (Inde) ; kaha pethan, kat-atti, triviat putrum (Sri Lanka) ; bosbeesklou (Afrique du Sud) ; ogal (Ouganda).

JPEG - 131.7 ko
Originaire, semble-t-il, d’Afrique et d’Asie tropicale Bauhinia tomentosa est un arbuste ou un petit arbre très ramifié atteignant les 4 m de haut © Giuseppe Mazza

Bauhinia tomentosa L. (1753) est un arbuste très ramifié ou un petit arbre sempervirent, ou semi-décidue sous des climats moins favorables, dressé, inerme, mesurant jusqu’à environ 4 m de hauteur, aux branches minces semi-pendantes et à l’écorce grisâtre.

Les feuilles, sur un pétiole long de 1,5 à 3 cm, sont alternes, bilobées, aux lobes arrondis et à marge entière, longues de 2,5 à 5 cm et larges de 4 à 6,5 cm, vert pâle, glabres au-dessus et légèrement tomenteuses en-dessous. Les inflorescences sont des grappes terminales ou opposées aux feuilles portant de 1 à 3 fleurs semi-pendantes au calice spathacé, long de 1,5 à 2,5 cm, incisé latéralement jusqu’à la base de l’ouverture de la fleur. Corolle campanulée à cinq pétales obovales partiellement superposés et légèrement inégaux, de 3 à 5 cm de long et de 2 à 4 cm de large, de couleur jaune pâle avec une tache brun rougeâtre à la base du pétale supérieur, 10 étamines fertiles inégales, de 1 à 2 cm de long, et style de 1,8 cm de long ; les fleurs durent un jour et virent au rose mauve au crépuscule. Le fruit est un légume droit à l’apex pointu, plat, de 7 à 12 cm de long et de 1 à 1,5 cm de large, contenant de 6 à 10 graines ovales et aplaties, d’environ 0,8 cm de longueur, 0,6 cm de largeur et 0,2 cm d’épaisseur.

Il se reproduit à partir des graines, préalablement trempées dans l’eau pendant une journée, dans un terreau organique drainant maintenu humide mais sans stagnation, à une température de 24-26 °C, avec un temps de germination de 3 à 6 semaines et une première floraison à partir de la troisième année, et par bouturage.

Arbuste très décoratif, idéal pour les petits jardins, adapté aux régions au climat tropical, subtropical et marginalement tempéré-chaud, où les températures en-dessous de 0 °C sont des exceptions de courte durée, comme spécimen isolé ou comme haie ; taillé convenablement, il peut être facilement transformé en un petit arbre. Il exige le plein soleil, ou tout au plus un léger ombrage, des sols parfaitement drainants, de préférence acides ou neutres, régulièrement arrosés, même si, bien enraciné, il peut supporter de courtes périodes de sécheresse, et une fertilisation, du printemps à l’automne, avec un produit équilibré contenant des oligoéléments.

JPEG - 194.1 ko
Fruits et fleurs fanées d’une autre couleur. Les fleurs jaunâtres de Bauhinia tomentosa ne durent qu’une journée et virent au rose mauve au crépuscule. Les fleurs entrent dans les rituels religieux quotidiens des Hindous. Diverses parties de la plante contiennent des principes bioactifs d’intérêt potentiel en pharmacopée officielle © Giuseppe Mazza

Cultivable également en pot, en utilisant un sol riche en humus avec addition de 30 % de sable siliceux grossier ou de perlite, pour la décoration des espaces ouverts ou pour pouvoir être abrité pendant les mois les plus froids sous les climats moins favorables, dans un endroit très lumineux et avec des valeurs minimales de température non inférieures à 10 °C ; c’est en outre un excellent sujet pour bonsaï. L’arrosage doit être régulier en été, plus réduit en hiver, mais sans jamais laisser sécher complètement le substrat, la taille est utile en début de printemps pour un port plus compact.

Le bois, de couleur brun foncé, est particulièrement dur, mais en raison de sa taille réduite il n’est pas commercialement utilisable. Toutes les parties de la plante, toxiques lorsqu’elles sont ingérées, sont utilisées depuis les temps anciens en médecine traditionnelle, en particulier indienne, contre différentes pathologies. Des études de laboratoire ont mis en évidence la présence dans la plante de nombreux composés bioactifs à activité antioxydante, anti-inflammatoire, antimicrobienne et anti-hyperglycémique d’intérêt potentiel pour la pharmacopée officielle.

Enfin, la fleur est utilisée dans les rituels quotidiens hindous et la plante ne manque pas dans le voisinage des temples et des jardins familiaux des disciples de l’hindouisme.

Synonymes : Alvesia bauhinioides Welw. (1859) ; Bauhinia tomentosa var. glabrata Hook. f. (1866) ; Bauhinia wituensis (1899) ; Alvesia tomentosa (L.) Britton & Rose (1930) ; Pauletia tomentosa (L.) A. Schmitz (1973).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LEGUMINOSAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-209-2_bauhinia_tomentosa
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants