Bignonia magnifica

Famille : Bignoniaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 138.5 ko
Sa croissance est rapide et sa floraison spectaculaire, plusieurs fois par an, dans les jardins tropicaux © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de Colombie, de l’Équateur, du Panama et du Venezuela où elle pousse dans les forêts humides, au bord des clairières ou grimpe sur les arbres, du niveau de la mer jusqu’à environ 1000 m d’altitude.

Le nom de genre honore le membre de l’Académie française Jean-Paul Bignon (1662-1743) ; le nom d’espèce est l’adjectif latin "magnificus, a, um" = magnifique, pompeux, faisant référence évidente à la plante.

Noms communs : glow vine, purple bignonia, purple funnel vine (anglais) ; saritéia (Portugais-Brésil) ; campanilla, palo negro (espagnol).

Bignonia magnifica W.Bull (1879) est une plante grimpante ligneuse et à feuilles persistantes, atteignant 10 m de long ou plus dans des conditions favorables, pourvue de cirres simples de 10-15 cm de long avec lesquels elle s’accroche sur les appuis.

Les feuilles, avec un pétiole de 1,2-1,5 cm de long, sont opposées, bi-trifoliées, la feuille terminale est souvent modifiée en cirre ou réduite à une cicatrice, elles ont des folioles opposées obovales à sommet obtus et bord entier de 5-11 cm de long et 3-6,5 cm de large, coriaces, de couleur vert intense, avec des nervures proéminentes en dessous.

Les inflorescences axillaires ou terminales paniculées portent 10-15 fleurs, de 6-8 cm de diamètre, à calice en campanule généralement tronqué à l’apex, de 0,8 cm de long, de couleur vert olive, la corolle imbutiforme (en forme d’entonnoir) de 8-9 cm de long, à 5 lobes arrondis, de 2-3 cm de long et de large, mauves à pourpre violet, avec une gorge blanchâtre et des veines pourpres longitudinales. Les fruits sont des capsules linéaires aplaties, de 15 à 28 cm de long et d’environ 1 cm de large, contenant plusieurs graines oblongues de 3,5 mm de long (ailes incluses) et de 0,8 cm de large. Cette plante se propage par graines, elle est rarement produite en culture hors de la zone d’origine, et facilement par bouturage dans du terreau sableux au printemps-été ou par marcottage aérien.

JPEG - 105.4 ko
Bignonia magnifica est une plante grimpante ligneuse d’Amérique centrale avec des tiges de 10 m de long © Giuseppe Mazza

C’est une plante grimpante vigoureuse et à croissance rapide, considérée comme l’une des plus ornementales en absolu en raison de sa floraison voyante, qui se répète plusieurs fois au cours de l’année, en plus de son feuillage luxuriant, elle est largement cultivée dans les jardins tropicaux et subtropicaux pour couvrir les clôtures, de robustes espaliers et des pergolas ; elle peut devenir un arbuste avec des tailles fréquentes et appropriées.

Elle nécessite une exposition en plein soleil, ou même sous une ombre légère, et des sols bien drainés riches en matières organiques, légèrement acides à légèrement alcalins. Les arrosages, en l’absence de pluies, doivent être réguliers mais en laissant le sol se dessécher partiellement, et les fertilisations, sont à faire de préférence du printemps à l’automne, avec des produits équilibrés contenant des micro-éléments.

Elle peut être cultivée en pot, de préférence comme un arbuste, en terreau organique additionné de sable ou d’agri-perlite à raison 30% pour améliorer le drainage, pour la décoration des serres, des vérandas et des jardins d’hiver sous des climats moins favorables, en situation aussi lumineuse que possible, avec des températures hivernales supérieures à 15 ° C, même si elle peut supporter des températures légèrement inférieures. Les arrosages doivent être réguliers et abondants pendant la période végétative, en évitant des eaux stagnantes, plus espacées en hiver mais sans laisser le substrat se dessécher complètement, des fertilisations mensuelles seront effectuées du printemps à l’automne avec des produits équilibrés hydrosolubles, avec des micro-éléments, à la moitié de la dose suggérée sur le paquet.

Synonymes : Arrabidaea magnifica (W.Bull) Sprague ex Steenis (1927) ; Saritaea magnifica (W.Bull) Dugand (1945).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des BIGNONIACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/bignonia_magnifica
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants