Bismarckia nobilis

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 127.3 ko
Palmier imposant, au tronc de 40 cm et 20 m de hauteur. Croissance rapide sous les tropiques © Mazza

Originaire de Madagascar, ce palmier pousse dans les savanes de la côte ouest de l’île, où il est l’une des rares espèces vivaces, avec un grand stipe résistant aux incendies périodiques d’origine humaine.

Le nom de genre honore le chancelier allemand Otto von Bismarck (1815-1898), le nom latin de l’espèce "nobilis" = magnifique, noble, est certainement approprié pour cette espèce car il est l’un des plus imposants et des plus ornementaux de la famille des palmiers.

Noms communs : satra, satrabe, satrana, satranabe (malgache) ; Bismarck palm (anglais) ; Palmier de Bismarck (français) ; palmeira-de-Bismarck (portugais) ; palmera de Bismarck (espagnol) ; Bismarckpalme, Bismarck-Palme (allemand).

Le Bismarckia nobilis Hildebrandt & H. Wendl. (1881) est une espèce dioïque (chaque individu porte soit uniquement des fleurs mâles ou des fleurs femelles), avec un stipe unique, imposant, jusqu’à 20 m et plus de haut et d’un diamètre d’environ 40 cm dans la partie médiane et jusqu’à 80 cm à la base. Il est couvert par les restes des bases foliaires chez les jeunes plants, de couleur brun-grisâtre et marqué par les anneaux des cicatrices des bases foliaires, proches les unes des autres, et par des fissures verticales, épaisses chez les plants adultes.

Les feuilles sont costapalmées, presque circulaires, larges parfois de plus de 2 m, cireuses, de couleur gris à gris-bleu avec 50-70 segments rigides, à peine bifides à l’extrémité dont les plus externes sont réunis à la base sur environ ¼ - ½ de leur longueur, les plus internes sur environ 80% ; le pétiole, long de 1,5 à 2 m et à peine indenté sur les bords, est recouvert d’une pellicule cireuse blanche. Il existe aussi une variété de plants avec des feuilles entièrement vertes.

Les inflorescences, ramifiées, apparaissent entre les feuilles, de structure similaire chez les plants mâles et les plants femelles ; elles sont formées par un axe principal avec des ramifications latérales, portant, regroupées au sommet chez les plants mâles, jusqu’à neuf branches florifères de 15- 25 cm de long, de couleur rouge brun, généralement en quantité moindre chez les plants femelles ; ces fleurs sont minuscules et blanchâtres.

Les fruits sont ovoïdes ou globuleux, de 3-6 cm de long, de couleur brun foncé. Il se reproduit par les graines qui germent en 1 à 2 mois avec chaleur de fond, et en plus d’une année sans ; il est conseillé d’utiliser des pots profonds (au moins 25 cm) compte tenu de ses caractéristiques de germination.

JPEG - 178.3 ko
Bismarckia nobilis a des feuilles grandes et larges, presque circulaires, costapalmées, cireuses, grises, gris-bleu ou vert © Giuseppe Mazza

C’est un palmier avec une valeur ornementale et paysagère extraordinaire en raison de la forme, de la taille et de la couleur des feuilles, il a été répandu particulièrement au cours des dernières années dans tous les pays tropicaux et subtropicaux. Il peut être utilisé isolément ou en groupe, en ayant soin de laisser un espace suffisamment dégagé aux alentours afin de valoriser pleinement ses caractéristiques.

De croissance relativement rapide, surtout en plein soleil, ce palmier s’adapte à différents types de sols pourvu qu’ils soient bien drainés, et peut résister, à l’âge adulte, à de longues périodes de sécheresse, même si il profite d’arrosages réguliers pendant les mois les plus chauds.

Il est prouvé qu’il est cultivable également dans les zones de climat tempéré avec des hivers doux, à l’âge adulte et dans les sols bien drainés et secs, il peut résister à des températures jusqu’à -3, -4 °C, pendant une courte période, avec des dommages limités au feuillage ; la variété à feuille verte est moins résistante aux basses températures, présentant des dommages déjà aux environs de 0 °C. Il est peu utilisé comme plante en pot ; en raison de sa taille, il peut être cultivé seulement dans des endroits spacieux qui doivent être aussi extrêmement lumineux. Il est probablement le palmier le plus diffusé à Madagascar ; les stipes sont utilisés localement dans les constructions et les feuilles pour couvrir les habitations.

Synonyme : Medemia nobilis (Hildebrandt & H. Wendl.) Gall. (1904).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_B-145-1_Bismarckia_nobilis
_B-145-2_Bismarckia_nobilis
_B-145-3_Bismarckia_nobilis
_B-145-4_Bismarckia_nobilis
_B-145-10_Bismarckia_nobilis
_B-145-11_Bismarckia_nobilis
_B-145-12_Bismarckia_nobilis
_B-145-5_Bismarckia_nobilis
_B-145-6_Bismarckia_nobilis
_B-145-7_Bismarckia_nobilis
_B-145-8_Bismarckia_nobilis
_B-145-9_Bismarckia_nobilis
_B-145-13_Bismarckia_nobilis
_B-145-14_Bismarckia_nobilis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants