Bletilla striata

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

GIF - 5.7 ko

 

Traduction en français par Marie Malo

 

 

JPEG - 41.1 ko
Bletilla striata est une espèce terrestre, facile à cultiver qui supporte le froid © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de Chine (Anhui, Fujian, Gansu, Guangdong, Guangxi, Guizhou, Hubei, Hunan, Jiangsu, Jiangxi, Shaanxi, Sichuan and Zhejiang), du Japon (Honshu, Kyushu, les îles Ryukyu et Shikoku) et de Corée, où elle pousse aux abords de forêts tropicales de conifères et de feuillus, dans les champs et les fissures de roches, jusqu’à une altitude d’environ 3000 m.

Le nom du genre est le diminutif latin de Bletia, un genre d’orchidée américaine avec laquelle elle a une ressemblance frappante ; le nom latin de l’espèce « striata » = striée, fait référence aux rayures de la labelle.

Les noms communs : bletilla, Chinese ground orchid, hardy orchid, hyacinth bletilla, hyacinth orchid (anglais) ; bai ji (chinois) ; jaran (coréen) ; orchidée jacinthe (français) ; shiran (japonais) ; bletilla (italien) ; bletilla, orquideas urna (espagnol) ; Bletilla, Japanorchidee, Garten- orchidee, Chinaorchidee, Hyazinthenorchis (allemand).

Bletilla striata (Thunb.) Rchb.f. (1878) est une espèce herbacée terrestre, cespiteuse, à feuilles caduques, avec des pseudo-bulbes globuleux, souterrains, de 1 à 3 cm de diamètre, et avec une tige érigée jusqu’à 25 cm de haut et couverte dans la partie basse par des gaines imbriquées, avec des feuilles oblongues à lancéolées, plissées, vert clair, mesurant 8 à 40 cm de long et 2 à 5 cm de large, et au sommet pointu.

Les inflorescences terminales sont portées sur des pédoncules érigés mesurant 12 à 30 cm qui portent 3 à 10 fleurs, avec des sépales oblongues d’une couleur mauve rose aux bouts pointus, mesurant environ 1.5 à 3 cm de long et 0.5 cm de large ; les pétales sont similaires aux sépales mais sont plus larges - de 0.5 à 1 cm - et avec une labelle trilobée aux veines violettes, mesurant 1.5 à 3.5 cm de long et 1 à 2 cm de large, avec des lobes latéraux érigés et un lobe central aux bords crêpés, traversée de la base au sommet par cinq lamelles, ondulées dans la partie externe ; la colonne, légèrement ailée sur les bords mesure 1.5 à 2 cm de long. Une variété à fleurs blanches existe. Elle se reproduit habituellement par divisions à la fin de la période de dormance.

Espèce à floraison printanière, elle est considérée comme l’orchidée la plus facile à cultiver, et convient à une grande variété de climats, car elle peut supporter dans le sol, pendant le temps de dormance, des températures minimum allant jusqu’à -20°C , à condition qu’elle bénéficie d’un bon paillis ; elle doit, dans tous les cas, être protégée des gelées tardives en début de croissance.

Elle préfère un emplacement légèrement ombragé et des sols légers et drainés, riches en matière organique, avec les pseudo-bulbes placés à une profondeur de 3 à 5 cm.

On peut aussi la cultiver en pot dans un substrat composé de terreau, de tourbe et de sable en proportions égales ; elle peut être placée à l’extérieur avec un arrosage régulier pendant la saison de croissance, et la laisser sécher mais sans la laisser se dessécher complètement pendant la période de dormance, période durant laquelle il est préférable de placer le pot dans un endroit où la température ne descend pas sous 0°C.

Les pseudo-bulbes sont utilisés en médecine traditionnelle, surtout en médecine chinoise, pour diverses pathologies.

Synonymes : Limodorum striatum Thunb. (1784) ; Epidendrum striatum (Thunb.) Thunb. (1794) ; Cymbidium striatum (Thunb.) Sw. (1799) ; Cymbidium hyacinthinum Sm. (1805) ; Limodorum hyacinthinum (Sm.) Donn (1807) ; Gyas humilis Salisb. (1812) ; Bletia hyacinthina (Sm.) Aiton (1813) ; Jimensia nervosa Raf. (1838) ; Bletia gebina Lindl. (1847) ; Sobralia bletioides Brongn. ex Decne. (1847) ; Bletilla gebina (Lindl.) Rchb.f. (1853) ; Calanthe gebina (Lindl.) Lindl. (1855) ; Polytoma inodora Lour. ex B.A.Gomes (1868) ; Bletilla hyacinthina (Sm.) Rchb. f. (1878) ; Bletia striata (Thunb.) Druce (1917) ; Coelogyne elegantula Kraenzl. (1921) ; Jimensia striata (Thunb.) Garay & R.E.Schult. (1958) ; Bletilla elegantula (Kraenzl.) Garay & G.A.Romero (1998).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_B-58-7_Bletilla_striata
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants