Breynia retusa

Famille : Phyllanthaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 63.6 ko
Les fruits de Breynia retusa sont des baies de 0,5-0,8 cm, globuleuses et à trois carpelles © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire d’Arunachal Pradesh, Assam, Bangladesh, Bhutan, Chine (Anhui, Chongqing, Fujian, Guangdong, Guanxi, Guizhou, Henan, Hong Kong, Hubei, Hunan, Jiangsu, Jiangxi, Kin-Men, Macao, Ma- tsu-Pai-chuan, Shanghai, Sichuan, Tibet, Zhejiang et Yunnan), Darjeeling, Sikkim, Inde, Malaisie, Myanmar, Népal, Sri Lanka, Thaïlande et Vietnam, où elle pousse principalement dans les forêts ouvertes jusqu’à 1500 m d’altitude .

Le nom de genre honore le médecin et naturaliste allemand Johann Philipp Breyn (1680-1764) ; le nom d’espèce est l’adjectif latin "retusus, a, um" = obtus, émoussé, faisant référence à l’extrémité arrondie des feuilles.

Noms communs : cupped coral-berry tree, cup-saucer plant (anglais) ; chitki (Bengali) ; dun ye hei mian shen (chinois) ; bois de corbeau, mourongue marron, péteuse, ti-pomme (français) ; kamboi (Gujarati) ; rembourser, kangli (hindi) ; dalfodi, tikali (Marathi) ; sano nun dhiki (népalais).

Breynia retusa (Dennst.) Alston (1929) est un arbuste érigé de 0,5-3,5 m de haut, avec une écorce brune colorée dans la partie lignifiée, des branches minces étendues et des feuilles simples alternes placées horizontalement dans le même plan (distique), elles sont entières, ovales ou elliptiques, avec un pétiole court, de 1,3-3 cm de long et de 0,7-2 cm de large, vert foncé sur la partie supérieure, vert pâle en dessous.

Les fleurs unisexuées sont sans pétales, les mâles, solitaires ou en groupes de 2-3 à l’aisselle des feuilles inférieures, avec un pédicule de 0,2-0,5 cm de long, elles sont suspendues avec un calice campanulé à 6 lobes, d’environ 0, 3 cm de diamètre, de couleur jaune pâle, et trois étamines.

JPEG - 49.9 ko
La plante, un petit arbuste, est en très grand danger d’extinction dans la nature © Giuseppe Mazza

Les fleurs femelles sont solitaires à l’aisselle des feuilles centrales, avec un pédoncule court, d’abord pendantes, puis dirigées vers le haut lorsqu’elles portent des fruits, de couleur verte, avec un calice persistant presque plat et une arête subdivisée en six lobes réniformes d’environ 0,6 cm de diamètre se développant jusqu’à 1,7 cm avec les fruits, l’ovaire sessile est triloculaire. Les fruits sont des baies globuleuses de 0,5-0,8 cm de diamètre, avec un exocarpe charnu, de couleur rouge vif tendant à brunir à maturité, avec trois carpelles contenant chacune deux graines à trois côtés (trigones), d’environ 0,4 cm de long, de couleur jaune au rouge. Cette plante se reproduit par graines dans un sol sablonneux maintenu humide à la température de 22-24 ° C.

C’est une espèce rarement cultivée en dehors des zones d’origine, ce qui attire l’attention en raison des petits fruits de forme particulière, elle est cultivable dans les zones climatiques tropicales, subtropicales et à la limite tempérées chaudes, en plein soleil ou sous ombre légère ; elle n’est pas difficile en ce qui concerne le sol, à condition qu’il soit bien drainé. Les racines et les feuilles sont utilisées en médecine traditionnelle pour diverses pathologies.

L’espèce est inscrite sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles) comme « en danger critique d’extinction » (avec un risque d’extinction extrêmement élevé dans la nature dans un avenir immédiat).

Synonymes : Phyllanthus retusus Dennst. (1818) ; Phyllanthus pomaceus Moon (1824) ; Phyllanthus patens Roxb. (1832) ; Phyllanthus turbinatus J.König ex Roxb. (1832) ; Melanthesa retusa (Dennst.) Kostel. (1836) ; Melanthesa turbinata Oken (1841) ; Melanthesa turbinata Oken (1841) ; Flueggea retusa (Dennst.) Voigt (1845) ; Phyllanthus suffultus Wall. (1847) ; Melanthesa obliqua Wight (1852) ; Melanthesopsis variabilis Müll.Arg. (1863) ; Phyllanthus naviluri Miq. ex Müll.Arg. (1863) ; Melanthesopsis patens (Roxb.) Müll.Arg. (1866) ; Breynia patens (Roxb.) Rolfe (1882) ; Breynia patens (Roxb.) Benth. & Hook. f. (1883) ; Breynia angustifolia Hook.f. (1887) ; Breynia turbinata (Oken) Cordem. (1895) ; Sauropus elegantissimus Ridl. (1926) ; Breynia hyposauropus Croizat (1940).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des PHYLLANTHACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_B-164-1_Breynia_retusa
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants