Bulbophyllum alkmaarense

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 222.8 ko
Originaire des Moluques et de Nouvelle-Guinée, Bulbophyllum alkmaarense est une petite espèce épiphyte des forêts humides à moyenne altitude. Nombreux pseudobulbes ovoïdes, longs d’environ 0,4 à 0,7 cm, chacun avec une seule feuille oblongue-elliptique de 1,1 à 2,5 cm, jaillissant à partir des rhizomes longs et enchevêtrés rampants développant de fines racines au niveau des nœuds. Orchidée miniature nécessitant une exposition semi-ombragée © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire des Moluques et de Nouvelle Guinée où elle pousse sur les arbres des forêts humides à altitude moyenne.

Le nom de genre est la combinaison des substantifs grecs “βολβός” (bolbos) = bulbe et “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui poussent à l’apex des pseudobulbes. Le nom spécifique est l’adjectif latin “alkmaarensis” = d’Alkmaar, en référence au nom donné au camp de l’expédition scientifique Lorentz (1907) en Nouvelle-Guinée où l’espèce type a été découverte (Alkmaar est une ville de Hollande-Septentrionale).

Bulbophyllum alkmaarense J.J.Sm. (1911) est une espèce épiphyte à pseudobulbes ovoïdes légèrement déprimés, de 0,4 à 0,7 cm de longueur, sur un rhizome rampant radicant aux nœuds à racines minces, pourvus à l’apex d’une feuille oblongue-elliptique, de 1,1 à 2,5 cm de longueur et 0,4 à 0,6 cm de largeur, coriace, de couleur vert intense et brillante sur sa face supérieure.

JPEG - 76.9 ko
Espèce rare en culture aux fleurs solitaires d’environ 2,3 cm de diamètre © Giuseppe Mazza

Fleurs solitaires de la base des pseudobulbes, sur un pédoncule long de 1,6 cm, d’environ 2,3 cm de diamètre, aux sépales linéaires à apex pointu, longs d’environ 1,4 cm, de couleur pourpre à marges blanches, pétales oblongs à apex obtus, falciforme, de 0,3 à 0,4 cm de longueur, et labelle linéaire, sigmoïde, à marges recourbées, long d’environ 0,9 cm, de couleur jaune.

La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudobulbes.

Orchidée miniature rare en culture, nécessitant une exposition semi-ombragée, des températures moyenne à élevées en été, de 18 à 30 °C, légèrement plus fraîches en hiver, avec des valeurs minimales nocturnes non inférieures à 12 °C, une humidité élevée, de 80 à 85 %, et un air toujours en léger mouvement. Arrosages et nébulisations fréquents du printemps à l’automne, légèrement plus rares en hiver, mais sans laisser complétement sécher le substrat, car elle n’a pas de période de repos, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée. Fertilisation hebdomadaire du printemps à l’automne en utilisant un produit équilibré hydrosoluble, contenant des oligoéléments, au quart de la dose conseillée sur le conditionnement. Elle est habituellement montée sur troncs, écorce, radeau de liège ou de fougère arborescente, pour permettre aux pseudobulbes de s’étendre librement, éventuellement avec de la sphaigne à la base afin de maintenir l’humidité si l’environnement de culture est relativement sec. Les éventuelles transplantations seront effectuées, lorsque cela est strictement nécessaire, à la reprise végétative.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Bulbophyllum jadunae Schltr. (1912) ; Bulbophyllum jensenii J.J.Sm. (1926) ; Hapalochilus alkmaarensis (J.J.Sm.) Garay & W.Kittr. (1986) ; Hapalochilus jadunae (Schltr.) Garay & W.Kittr. (1986) ; Hapalochilus jensenii (J.J.Sm.) Garay & W.Kittr. (1986).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-189-2_bulbophyllum_alkmaarense
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants