Bulbophyllum auratum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 137.6 ko
Bulbophyllum auratum est une espèce épiphyte de Bornéo, de l’est de l’Himalaya, de Malaisie, de Sumatra et de Thaïlande. Pseudobulbes oblongs, de 1-3 cm de long, distants de 1-2 cm sur un rhizome fin rampant radicant aux nœuds, pourvus à l’apex d’une seule feuille oblongue à apex obtus, longue de 8-15 cm © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Bornéo, de l’est de l’Himalaya, de Malaisie, de Sumatra et de Thaïlande, où elle pousse sur les arbres des forêts humides à altitudes basses et moyennes.

Le nom de genre est la combinaison des substantifs grecs “βολβός” (bolbos) = bulbe et “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence à la feuille qui pousse à l’apex des pseudobulbes ; le nom spécifique est l’adjectif latin “auratus, a, um” = orné d’or, doré, en référence à la couleur de fond plus ou moins intense et au duvet sur les marges du sépale dorsal et des pétales.

Noms communs : golden bulbophyllum (anglais).

Bulbophyllum auratum (Lindl.) Rchb.f. (1861) est une espèce épiphyte à pseudobulbes oblongs, de 1 à 3 cm de longueur, distants de 1 à 2 cm sur un rhizome mince rampant radicant aux nœuds et pourvus à l’apex d’une feuille oblongue à apex obtus, longue de 8 à 15 cm et large de 2 à 2,5 cm, épaisse, coriace, de couleur vert intense sur la face supérieure, nuancée de pourpre au-dessous. Inflorescences ombelliformes à partir de la base des pseudobulbes, sur une hampe de 8 à 15 cm, portant de 8 à 15 fleurs minuscules disposées en cercles de couleur relativement variable, généralement jaune pâle plus ou moins abondamment ponctuées de pourpre sur les sépales latéraux et marbrées de cette même couleur sur le sépale dorsal et les pétales ; dans la nature, il existe des spécimens dépourvus de pigmentation rouge. Sépale dorsal concave ovale-elliptique à apex pointu, cilié, sépales latéraux oblongs unis pratiquement jusqu’à la base, parfois libres à l’apex, de 1,5 cm de longueur et 0, 8 cm de largeur, pétales ovales, de 0,4 à 0, 5 cm de longueur, ciliés, labelle oblong incurvé, de 0,3 à 0,4 cm de longueur, charnu. La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudobulbes, à la reprise végétative.

JPEG - 137.7 ko
Inflorescence ombelliforme, vue du dessous et sur le côté, sur une hampe de 8-15 cm, avec 8-15 fleurs minuscules en cercles de couleur variable, habituellement jaune pâle, plus ou moins largement parsemées de pourpre sur les sépales latéraux et marbrées de cette même couleur sur le dorsale et les pétales © Giuseppe Mazza

Espèce vigoureuse, florifère et de culture facile nécessitant une exposition semi ombragée, des températures moyennes à élevées en été, comprises entre 22 et 32 °C, légèrement plus fraîches en hiver, avec des minimas nocturnes non inférieurs à 14 °C, une humidité élevée, comprise entre 80 et 85 %, et une ventilation constante. Montée sur troncs, écorce ou radeau de liège ou de racines de fougère arborescente, elle requiert des arrosages et des nébulisations fréquents en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée à température ambiante. Cultivée en pots ou en paniers sur un substrat aéré et drainant, constitué, par exemple, de fragments d’écorce et de charbon végétal de calibre moyen, avec ajout éventuel de sphaigne, les arrosages devront être plus espacés, en laissant partiellement sécher le substrat avant d’arroser à nouveau. Fertilisation toutes les deux semaines du printemps à l’automne, mensuelle en hiver, en utilisant un produit hydrosoluble équilibré, contenant des oligoéléments, au quart de la dose conseillée par le fabricant. Transplantations et rempotages seront effectués, quand cela est strictement nécessaire, à la reprise végétative signalée par l’apparition de nouvelles racines.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Cirrhopetalum auratum Lindl. (1840) ; Phyllorchis aurata (Lindl.) Kuntze (1891) ; Phyllorkis aurata (Lindl.) Kuntze (1891) ; Cirrhopetalum borneense Schltr. (1906) ; Bulbophyllum auratum (Lindl.) Ridl. (1907) ; Bulbophyllum campanulatum Rolfe (1909) ; Cirrhopetalum campanulatum (Rolfe) Rolfe (1910) ; Bulbophyllum borneense (Schltr.) J.J.Sm. (1912).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-192-2_bulbophyllum_auratum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants