Bulbophyllum fractiflexum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire de Nouvelle-Guinée, où elle pousse sur les arbres des forêts humides du niveau de la mer jusqu’à environ 2000 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des noms grecs “βολβός” (bolbos) = bulbe et “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui poussent à l’apex des pseudobulbes ; le nom de l’espèce est la combinaison des adjectifs latins “fractus, a, um” = brisé et “flexus, a, um” = plié, incurvé, en référence à la configuration en zig-zag du rachis de l’inflorescence.

Bulbophyllum fractiflexum J.J.Sm. (1908) est une espèce épiphyte à rhizome pendant s’enracinant au niveau des nœuds, sinueux, ramifié de 35-90 cm de longueur et 1,5-3,5 mm de diamètre, et à pseudobulbes ovoïdes, de 1-3,2 cm de longueur et 0,5-1,5 cm de diamètre, espacés de 0,5 à 9 cm. Feuille, à l’apex du pseudobulbe, ovale-elliptique à apex aigu, longue de 3-12 cm et large de 0,6 à 4 cm, coriace, de couleur vert clair. Inflorescences basales, sur un pédoncule long de 0,5-1 cm, portant quelques fleurs minuscules, à pédicelle et ovaire long de 2-2,5 mm, de couleur blanc verdâtre ou blanc jaunâtre. Sépales presque similaires, ovales à apex acuminé ou caudé et à marges souvent pourvues de petits poils glandulaires, longs de 0,4-1 cm et larges de 1-2 mm, pétales latéraux ovales-elliptiques à apex obtus ou aigu à marges papilleuses, longs de 1- 2 mm et larges de 0,5 à 1 mm, labelle ovale-elliptique à apex obtus, recourbé et concave à la base, long de 1-2 mm et large de 0,5-1 mm, et colonne longue d’environ 0,5 mm.

JPEG - 143.4 ko
Peu cultivée, Bulbophyllum fractiflexum est une petite épiphyte de Nouvelle-Guinée à inflorescences à rachis zigzagant et à fleurs minuscules aux sépales acuminés © Giuseppe Mazza

La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3-4 pseudobulbes.

Espèce présente en culture presque exclusivement dans les jardins botaniques et les institutions scientifiques, exigeant les conditions typiques d’une serre intermédiaire pour orchidées légèrement ombragée. Durant la période de croissance les arrosages et les nébulisations devront être fréquents, plus espacés pendant la stase végétative, mais sans jamais laisser sécher le substrat, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau distillée ou osmosée. Elle peut être montée sur troncs ou radeaux revêtus de sphaigne ou cultivée en pots ou en paniers avec des fragments d’écorce, de la sphaigne et des matériaux inertes.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Bulbophyllum effusum Schltr. (1913) ; Bulbophyllum fractiflexoides Schltr. (1913) ; Bulbophyllum genybrachium Schltr. (1913) ; Bulbophyllum lamprobulbon Schltr. (1913) ; Bulbophyllum linearipetalum J.J.Sm. (1929) ; Pelma fractiflexum (J.J.Sm.) Szlach. & Kulak (2007).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-226-1_bulbophyllum_fractiflexum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants