Bulbophyllum gracillimum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 109.4 ko
Bulbophyllum gracillimum, orchidée miniature d’Asie du sud-est aux pseudobulbes ovoïdes, longs de 0,5 à 1,8 cm, sur un rhizome rampant aux feuilles de 3,6 à 12 cm © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire d’Australie (Queensland), de Bornéo, des îles Fidji, de Java, des îles Salomon, de Nouvelle Calédonie, de Nouvelle Guinée, de Malaisie péninsulaire, des Moluques, de Singapour, de Sumatra et de Thaïlande où elle vit dans les forêts humides à basse altitude dans des zones plutôt venteuses.

Le nom de genre est la combinaison du substantif grec “βολβός” (bolbos) = bulbe et de “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui croissent à l’apex des pseudobulbes ; le nom d’espèce est le superlatif de l’adjectif latin “gracilis, e” = gracile, mince, en référence à la hampe florale.

Noms communs : wispy umbrella orchid (anglais).

Bulbophyllum gracillimum (Rolfe) Rolfe (1907) est une espèce épiphyte aux pseudobulbes ovoïdes, de 0,5 à 1,8 cm de longueur et 0,4 à 0,8 cm de diamètre, distants de 1 à 2,5 cm sur un mince rhizome rampant s’enracinant au niveau des nœuds et pourvus à l’apex d’une unique feuille obovale-elliptique à l’apex obtus bilobé, coriace, longue de 3,6 à 12 cm et large de 1 à 2,5 cm, de couleur vert intense.

JPEG - 72.1 ko
Inflorescences ombelliformes sur une hampe filiforme pourpre portant jusqu’à 10 fleurs légèrement parfumées disposées en cercle. Sépale dorsal ovale, à l’apex légèrement pointu, rouge à l’apex et jaune à la base. Sépales latéraux minces et rosés. Pétales lancéolés violet pourpre. Culture facile en climat adapté © Giuseppe Mazza

Inflorescence ombelliforme de la base des pseudobulbes, dressée ou arquée, sur une hampe filiforme de couleur pourpre, longue de 12 à 30 cm, portant jusqu’à 10 fleurs légèrement parfumées disposées en cercle. Sépale dorsal ovale à l’apex longuement pointu et aux marges ciliées, de couleur rouge à l’apex et jaune à la base, long de 0,5 à 1 cm, sépales latéraux minces, longs de 2,8 à 3,5 cm, de couleur rosée, unis à la base et libres à l’apex, pétales lancéolés à l’apex longuement pointu et aux marges ciliées, longs de 4 à 5 mm, labelle ovale incurvé, charnu, long de 2 mm, de couleur violet pourpre, et colonne pourpre longue de 2 mm et large de 1 mm. La reproduction peut se faire par semis, in vitro, et par division, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudobulbes.

Orchidée miniature aux inflorescences caractéristiques oscillant à la moindre brise, florifère et de culture facile, nécessitant une exposition partiellement ombragée, des températures moyennes à élevées, avec des minimas nocturnes hivernaux non inférieurs à 15 °C, une humidité élevée, 65 à 85 %, et un air toujours en mouvement. Arrosages et nébulisations fréquents, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée, et fertilisation, pendant la période végétative, avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligoéléments, au quart de la dose indiquée sur l’emballage. La plante sera montée, de préférence, sur troncs, radeaux de liège ou de racines de fougère arborescente, ou, de façon alternative, cultivée en pot de terre ou en panier plutôt larges, pour permettre aux pseudobulbes de se développer librement, sur un substrat très drainant et aéré, qui peut être constitué de fragments d’écorce de calibre moyen.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Cirrhopetalum gracillimum Rolfe (1895) ; Cirrhopetalum microbulbon Ridl. (1896) ; Cirrhopetalum psittacoides Ridl. (1896) ; Bulbophyllum psittacoides (Ridl.) J.J.Sm. (1905) ; Bulbophyllum microbulbon (Ridl.) Ridl. (1907) ; Bulbophyllum psittacoides (Ridl.) Ridl. (1907) ; Bulbophyllum ruficaudatum Ridl. (1910) ; Cirrhopetalum leratii Schltr. (1911) ; Bulbophyllum leratii (Schltr.) J.J.Sm. (1912) ; Cirrhopetalum warianum Schltr. (1913) ; Cirrhopetalum le-ratii Kraenzl. (1928) ; Bulbophyllum nanobulbon Seidenf. (1974).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-186-2_bulbophyllum_gracillimum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants