Bulbophyllum hirtulum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 95.2 ko
Épiphyte à rhizome rampant du sud-est asiatique, Bulbophyllum hirtulum forme des touffes compactes à pseudobulbes globuleux rapprochés, à feuilles longues de 15 cm et hampes minces de 5-9 cm © G. Mazza

L’espèce est originaire de Bornéo, de Malaisie péninsulaire, de Sumatra et de Thaïlande où elle pousse dans les forêts et les bosquets entre 200 et 1400 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des noms grecs “βολβός” (bolbos) = bulbe et “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui poussent à l’apex des pseudobulbes ; le nom spécifique est l’adjectif latin “hirtulus, a, um” = pourvu de poils courts, en référence aux poils présents aux marges des pétales et du labelle.

Bulbophyllum hirtulum Ridl. (1900) est une espèce épiphyte assez variable à rhizome rampant, de 1-2,5 mm de diamètre, et à pseudobulbes globuleux rapprochés, de 0,6-1,3 cm de longueur et 0,3-0,7 cm de diamètre, pourvus à l’apex d’une unique feuille oblongue-lancéolée à apex obtus, de 3-15 cm de longueur et 0,8-4 cm de largeur, de couleur vert pâle, coriace.

Inflorescence basale, sur une mince hampe longue de 5-9 cm, portant 1-14 fleurs minuscules rapprochées incomplètement ouvertes, d’environ 6 mm de diamètre, à sépales et pétales de couleur blanchâtre ou blanc jaunâtre avec des veines en réticule de couleur rouge-pourpre et labelle rouge pourpre foncé avec une bande centrale plus claire ; pédicelle et ovaire long de 2-4 mm.

Sépale dorsal ovale-triangulaire à apex aigu et à marges ciliées, concave, long de 4-6 mm et large de 2-3 mm, sépales latéraux ovales-triangulaires à apex aigu, longs de 4-6 mm et larges de 3-5 mm. Pétales oblongs-linéaires à apex obtus ou aigu et à marges ciliées, de 2-3 mm de longueur et 1-2 mm de largeur, labelle, linguiforme à apex obtus ou aigu et à marges ciliées, long de 2,5-4 mm et large de 1,5-3 mm, charnue et colonne longue de 1,5-2,5 mm.

Reproduction par semis, in vitro, et par division à la reprise végétative, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3-4 pseudobulbes.

Orchidée aux minuscules fleurs formant des touffes compactes, cultivable à la fois en pots ou en paniers, sur un substrat constitué de fragments d’écorce de taille moyenne avec addition éventuelle de sphaigne et de matériaux inertes, ou sur troncs, radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes avec de la sphaigne à la base.

Elle exige une exposition partiellement ombragée, des températures intermédiaires, une humidité atmosphérique élevée et une ventilation constante. Arrosages et nébulisations fréquents durant la croissance des pseudo-bulbes, légèrement plus espacés durant la stase végétative, en laissant sécher partiellement le substrat, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée à température ambiante.

JPEG - 104.4 ko
Inflorescences portant 1-14 minuscules fleurs rapprochées, incomplètement ouvertes, d’environ 6 mm avec des poils courts comme l’indique le nom spécifique © Giuseppe Mazza

Fertilisation tous les quinze jours, durant la période de croissance, avec un produit équilibré hydrosoluble, contenant des oligo-éléments, au 1/5 de la dose indiquée sur l’emballage, en alternance appropriée avec l’arrosage afin d’éviter une accumulation de sels au niveau des racines.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Bulbophyllum cincinnatum Ridl. (1903) ; Bulbophyllum trichoglottis Ridl. (1909) ; Bulbophyllum trichoglottis var. sumatranum J.J.Sm. (1920).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-227-1_bulbophyllum_hirtulum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants