Bulbophyllum mutabile

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire de Bornéo, des Philippines, de Java, de Malaisie péninsulaire, des petites îles de la Sonde, du Sulawesi, de Sumatra et de Thaïlande où elle pousse sur les arbres des forêts humides entre 400 et 2700 mètres d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des noms grecs “βολβός” (bolbos) = bulbe et “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui poussent à l’apex des pseudobulbes ; le nom d’espèce est l’adjectif latin “mutabilis, e” = changeant, variable pour la couleur variable des fleurs qui vire du vert à l’orange.

Bulbophyllum mutabile (Blume) Lindl. (1830) est une espèce épiphyte assez variable à rhizomes généralement dressés, ramifiés, et à pseudobulbes, espacés de 1 à 2 cm, cylindriques, de 0,6 cm de longueur, pourvus à l’apex d’une unique feuille elliptique à apex aigu à obtus, longue de 1,2-3 cm et large de 0,6-0,7 cm, de couleur vert pâle et charnue.

JPEG - 145.5 ko
Originaire du sud-est asiatique, Bulbophyllum mutabile est une épiphyte d’aspect variable par la couleur des fleurs qui vire du verdâtre à l’orangé © Giuseppe Mazza

Inflorescences basales portant 1-2 fleurs minuscules, d’environ 1 cm de diamètre, à sépales et pétales de couleur jaune verdâtre à orangée et à labelle de couleur généralement plus intense. Sépale dorsal oblong à apex obtus, long de 0,6 cm, sépales latéraux ovales-triangulaires à apex aigu, longs d’environ 0,6 cm, pétales ovales à apex aigu, longs d’environ 0,2 cm, labelle linguiforme à marge papilleuse, long d’environ 0,4 cm.

La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3-4 pseudobulbes.

Orchidée miniature répandue dans une vaste zone du sud-est asiatique, mais peu présente en culture, nécessitant un ombrage partiel, des températures intermédiaires, 18-30 °C, avec des valeurs minimales hivernales supérieures à 14 °C, une humidité élevée, 70-80 %, et une ventilation légère constante. Arrosages et nébulisations fréquents pendant la croissance des pseudobulbes, un peu plus espacés pendant la stase végétative de manière à laisser sécher partiellement le substrat.

JPEG - 109.6 ko
Orchidée très répandue dans la nature, mais peu présente en culture. Les feuilles, utilisées par les indigènes comme fébrifuge, atteignent au plus 3 cm et les fleurs 1 cm © Giuseppe Mazza

Elle peut être montée sur troncs, morceaux d’écorce ou radeaux de racines de fougères arborescentes, recouverts de sphaigne, ou placés dans des pots ou des paniers sur un substrat drainant et aéré constitué de fragments d’écorce de taille moyenne et de sphaigne. Rempotages et divisions éventuelles seront effectués lorsque cela est strictement nécessaire, à la reprise végétative.

La décoction de feuilles est utilisée par certaines populations indigènes d’Indonésie comme fébrifuge.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Diphyes mutabilis Blume (1825) ; Dendrobium brachypetalum Lindl. (1858) ; Callista brachypetala (Lindl.) Kuntze (1891) ; Phyllorkis mutabilis (Blume) Kuntze (1891) ; Bulbophyllum altispex Ridl. (1894) ; Bulbophyllum mutabile var. ceratostyloides Schltr. (1911) ; Bulbophyllum illudens Ridl. (1917) ; Bulbophyllum ceratostyloides (Schltr.) Schltr. (1925) ; Bulbophyllum semipellucidum J.J.Sm. (1928) ; Bulbophyllum pokapindjangense J.J.Sm. (1933) ; Bulbophyllum mutabile var. obesum J.J.Sm. (1991).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-219-2_bulbophyllum_mutabile
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants