Bulbophyllum pileatum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire de Bornéo, de Malaisie péninsulaire, de Singapour, de Sumatra et de Thaïlande où elle croît sur les arbres des forêts humides du niveau de la mer jusqu’à environ 1000 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des noms grecs “βολβός” (bolbos) = bulbe et “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui poussent à l’apex des pseudobulbes ; le nom d’espèce est l’adjectif latin ”pileatus, a, un” = coiffé du pileus, bonnet de feutre ou de laine, porté par les Romains dans les festivités, en référence à la forme des anthères.

Bulbophyllum pileatum Lindl. (1844) est une espèce épiphyte à rhizome rampant s’enracinant au niveau des nœuds, d’environ 3 mm de diamètre, et à pseudobulbes minces, distants de 4-8 cm, de 1,5-2,5 cm de longueur et 0,7-0,8 cm de diamètre, pourvus à l’apex d’une unique feuille oblongue-elliptique à apex aigu, longue d’environ 15 cm et large de 5 cm.

JPEG - 106.1 ko
Bulbophyllum pileatum est une épiphyte à rhizome rampant, s’enracinant aux nœuds, des forêts humides du sud-est asiatique © Giuseppe Mazza

Inflorescence basale, sur un pédoncule long de 6 cm, portant une unique fleur, d’environ 5 cm de diamètre, de couleur jaune à deux crêtes pourpres convergeant à la base du labelle à l’intérieur de laquelle est sécrété une substance visqueuse ; les fleurs dégagent un léger parfum et durent environ une semaine. Sépales oblongs à apex pointu, de 2,2-2,5 cm de longueur et 0,7 cm de largeur, les latéraux convergents, pétales oblongs à apex aigu, de 1,5-1,7 cm de longueur et d’environ 0,4-0,5 cm de largeur, labelle mobile linguiforme à apex obtus, de même dimension que les pétales, et colonne cylindrique longue de 0,5 cm.

La reproduction se fait par semis, in vitro, et au niveau amateur par division, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3-4 pseudobulbes.

Orchidée facile à cultiver, nécessitant un ombrage partiel, des températures moyennes-élevées, 22-36 °C en été, 16-26 °C en hiver, une humidité élevée, 70-90 %, et de l’air en léger mouvement constant.

JPEG - 123.1 ko
L’inflorescence ne compte qu’une seule fleur, légèrement parfumée, d’environ 5 cm de diamètre. Culture facile © Giuseppe Mazza

Arrosages fréquents pendant la période végétative, plus espacés en hiver, mais sans jamais faire sécher complètement le substrat, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée. Fertilisation, convenablement distribuée en fonction de l’état végétatif de la plante, avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligoéléments, au ¼ de la dose mentionnée sur l’emballage. Elle peut être montée sur troncs ou sur radeaux revêtus de sphaigne, suffisamment longs pour permettre au rhizome de s’allonger librement, ou placée dans des pots ou des paniers sur un substrat aéré et drainant qui peut être constitué d’écorce de taille moyenne additionnée d’agriperlite, de fragments de charbon de bois et de sphaigne. Elle n’aime pas être perturbée, donc, les rempotages et les éventuelles divisions ne seront effectués que lorsque cela est indispensable à la reprise végétative.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Sarcopodium pileatum (Lindl.) Lindl. (1853) ; Phyllorchis pileata (Lindl.) Kuntze (1891) ; Phyllorkis pileata (Lindl.) Kuntze (1891) ; Bulbophyllum fibrosum J.J.Sm. (1920).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-221-2_bulbophyllum_pileatum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants