Bulbophyllum plumatum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 68.3 ko
Bulbophyllum plumatum est une petite épiphyte des Philippines, de Malaisie péninsulaire et de Sumatra © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire des Philippines (Mindanao), de Malaisie péninsulaire et de Sumatra où elle vit dans les forêts humides entre 200 et 1500 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des noms grecs “βολβός” (bolbos) = bulbe et “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui poussent à l’apex des pseudobulbes ; le nom d’espèce est l’adjectif latin “plumatus, a, um” = couvert de plumes, emplumé, en référence aux franges présentes sur les pétales.

Noms communs : red ribbon bulbophyllum (anglais).

Bulbophyllum plumatum Ames (1915) est une espèce épiphyte à rhizomes rampants, d’environ 2 mm de diamètre, s’enracinant au niveau des nœuds.

Pseudobulbes, espacés de 2 à 3 cm, ovoïdes-tétragonaux, de 1,5-1,8 cm de longueur et 0,7-1 cm de diamètre, pourvus à l’apex d’une unique feuille ovale-elliptique à apex subaigu, de 4-10 cm de longueur et 1,5-3 cm de largeur, coriace, de couleur vert intense.

Inflorescence basale ombelliforme, sur un pédoncule mince ascendant long de 10-13 cm, portant généralement 4 fleurs, sur un pédicelle et ovaire long de 0,5-0,6 cm, pendantes, à sépale dorsal blanc maculé de rouge pourpre, sépales latéraux densément pointillés de rouge pourpre et pétales blancs à marges frangées de couleur pourpre foncé ; il existe également une forme entièrement blanche et jaune.

Sépale dorsal ovale à apex aigu, concave, recourbé sur la colonne, long d’environ 1,2 cm et large de 1 cm, sépales latéraux réunis sur toute leur longueur pour former un synsépale linéaire à apex aigu à la surface rugueuse, de 8-20 cm de longueur et environ 1 cm de largeur, pétales, longs d’environ 0,6 cm, elliptiques à apex obtus et à nombreuses franges aux marges longues d’environ 2 mm, labelle sub-triangulaire, d’environ 3 mm de longueur et 2 mm de largeur, et colonne longue d’environ 3 mm.

JPEG - 80.9 ko
L’inflorescence compte en général 4 fleurs pendantes à pétales blancs frangés de pourpre © Giuseppe Mazza

Les fleurs durent environ une semaine.

La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division, à la reprise végétative, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3-4 pseudobulbes.

Espèce de culture facile, appréciée des collecteurs pour ses inflorescences à la forme très particulière, nécessitant un environnement de culture ventilé et lumineux avec une humidité atmosphérique élevée, 70-80 %, et des températures moyennes-élevées, de 18 à 35 °C, avec des minimas nocturnes non inférieurs à 15 °C ; une amplitude thermique quotidienne élevée favorise la floraison.

Arrosages fréquents et nébulisations, mais en laissant sécher les racines, en utilisant l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée ; il n’y a pas de période de repos définie, mais il est préférable d’en diminuer légèrement la fréquence en hiver.

Fertilisation, convenablement distribuée en fonction de l’état végétatif de la plante, avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des microéléments, au ¼ de la dose recommandée sur l’emballage.

Elle pousse aussi bien montée sur écorce, troncs ou radeaux de liège, avec de la sphaigne à la base, qu’en pots ou en paniers assez bas sur un substrat drainant et aéré, qui peut être constitué de fragments d’écorce de taille moyenne et de sphaigne.

Synonymes : Bulbophyllum jacobsonii J.J.Sm. (1935) ; Rhytionanthos plumatum (Ames) Garay, Hamer & Siegerist (1994).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-220-1_bulbophyllum_plumatum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants