Bulbophyllum vaginatum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 111 ko
Bulbophyllum vaginatum est une orchidée miniature, vigoureuse et de culture facile, originaire d’Asie du sud-est. Le jus obtenu à partir des fruits torréfiés est traditionnellement utilisé en Malaisie contre les maux d’oreilles © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Bornéo, de Java, de Malaisie péninsulaire, de Singapour et de Sumatra où elle pousse sur les arbres des forêts humides à basse altitude.

Le nom de genre est la combinaison des substantifs grecs “βολβός” (bolbos) = bulbe et “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui poussent à l’apex des pseudobulbes ; le nom spécifique est l’adjectif latin “vaginatus, a, um” = doté d’une gaine, en référence aux bractées présentes sur la hampe florale.

Bulbophyllum vaginatum Rchb. f. (1861) est une espèce épiphyte formant des touffes denses qui enveloppent entièrement les branches aux pseudobulbes oblongs, d’environ 3 cm de longueur, distants de 3 à 5 cm sur un rhizome rampant radicant aux nœuds et pourvus d’une unique feuille oblongue à apex émarginé, de 5 à 15 cm de longueur et 1,5 à 2,5 cm de largeur, coriace, de couleur vert intense. Inflorescence ombelliforme de la base des pseudobulbes, sur un pédoncule long d’environ 10 cm pourvu d’un certain nombre de bractées, portant jusqu’à 15 fleurs de couleur jaune pâle. Sépale dorsal ovale à marges ciliées, longs de 0,3 à 0,6 cm, sépales latéraux lancéolés avec un long appendice filiforme, de 4 à 7 cm de longueur, ciliés à la base, pétales oblongs, de 0,2 à 0,3 cm de longueur, ciliés, labelle oblong, de 0,2 à 0,3 cm de longueur, de couleur jaune orangé et parcouru par deux carènes. La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division à la reprise végétative, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudobulbes. Orchidée miniature vigoureuse et de culture facile qui, dans la nature, fleurit en masse après des pluies intenses, nécessitant une exposition légèrement ombragée, des températures moyennes élevées, entre 24 et 35 °C, une humidité élevée, entre 80 et 85 %, et un air constamment en mouvement. Les arrosages devront être réguliers et abondants, tout en laissant légèrement sécher le substrat avant d’arroser à nouveau, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée. Fertilisation mensuelle de préférence avec un produit équilibré hydrosoluble, contenant des oligoéléments, au quart de la dose mentionnée sur le conditionnement. Elle sera montée sur troncs, écorce, radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes avec de la sphaigne à la base de la plante pour retenir l’humidité si l’environnement de culture est plutôt sec, ou également dans des paniers assez grands, pour permettre aux pseudobulbes de s’étendre librement, sur un substrat drainant et aéré qui peut être constitué de fragments d’écorce et de charbon végétal de calibre moyen. Transplantations et rempotages ne doivent être effectués que si cela est absolument nécessaire, à la reprise végétative signalée par l’émission de nouvelles racines.

Le jus obtenu à partir des fruits torréfiés est utilisé en Malaisie contre les maux d’oreilles.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Cirrhopetalum vaginatum Lindl. (1830) ; Cirrhopetalum caudatum Wight (1851) ; Cirrhopetalum stramineum Teijsm. & Binn. (1862) ; Phyllorkis vaginata (Lindl.) Kuntze (1891) ; Cirrhopetalum whiteanum Rolfe (1895) ; Bulbophyllum whiteanum (Rolfe) J.J.Sm. (1912).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-193-1_bulbophyllum_vaginatum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants