Bulbophyllum vanvuurenii

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 88.5 ko
Epiphyte des forêts humides du Sulawesi, Bulbophyllum vanvuurenii est parmi les espèces les plus belles du genre. Fleurs voyantes en succession d’environ 10 cm de longueur. Espèce plutôt rare en culture © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du Sulawesi où elle pousse sur les arbres des forêts humides à basse altitude.

Le nom de genre est la combinaison des substantifs grecs “βολβός” (bolbos) = bulbe et “φύλλον” (phyllon) = feuille, en référence aux feuilles qui poussent à l’apex des pseudobulbes ; l’espèce est dédiée au botaniste et collectionneur néerlandais Louis Van Vuuren (1873-1951).

Bulbophyllum vanvuurenii J.J.Sm. (1917) est une espèce épiphyte à pseudobulbes ovoïdes, de 3,6 à 4 cm de longueur et 3 cm de largeur, espacés d’environ 1,5 cm sur un rhizome rampant radicant aux nœuds et pourvus d’une unique feuille de forme elliptique à oblancéolée à l’apex pointu, de 24 à 28 cm de longueur et 5 à 6 cm de largeur.

Inflorescences dressées depuis la base des pseudobulbes, longues de 30 à 50 cm, portant jusqu’à 8 fleurs s’épanouissant successivement, d’environ 10 cm de longueur, aux sépales et pétales de couleur jaune crème striées longitudinalement de rouge pourpre et au labelle de couleur rouge foncé.

Sépale dorsal lancéolé à apex longuement pointu, long d’environ 4 cm et large de 1,2 cm, sépales latéraux lancéolés à apex longuement pointu, falciformes, longs de 4,2 à 4,6 cm et larges d’environ 1 cm, pétales lancéolés à apex pointu, d’environ 2 cm de longueur et 1 cm de largeur, labelle charnu, verruqueux, présentant deux crêtes parallèles à la base, long de 1,8 cm et large de 0,5 cm, et colonne, longue de 0,8 cm, présentant deux dents de chaque côté de l’anthère. La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division à partir de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudobulbes. Espèce parmi les plus ornementales du genre, mais relativement rare en culture, nécessitant des températures moyennes à élevées, comprises entre 22 et 32 °C, une humidité élevée, entre 75 et 85 %, et une ventilation constante ; une amplitude thermique d’au moins 4 à 5 °C favorise la floraison.

Arrosages réguliers et abondants, tout en laissant sécher le substrat avant d’arroser à nouveau, pendant la période de croissance, plus espacés durant la stase végétative, mais sans faire sécher complétement le substrat, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée. Pour la fertilisation, on pourra utiliser un produit hydrosoluble équilibré, contenant des oligoéléments, au quart de la dose conseillée, voire moins, avec une fréquence mensuelle.

Elle peut être montée sur troncs ou sur radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes, avec de la sphaigne à la base afin de maintenir l’humidité ou bien installée en pots ou en paniers sur de l’écorce de calibre moyen ou de la fibre de coco. Transplantations et rempotages, lorsque cela est nécessaire, seront effectués à la reprise végétative.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Bulbophyllum paluense Garay ex W.E.Higgins (2009).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/b-197-1_bulbophyllum_vanvuurenii
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants