Calliandra haematocephala

Famille : Leguminosae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 233.6 ko
Calliandra haematocephala est une sempervirente très ramifiée de la savane bolivienne, atteignant, à basse et moyenne altitude, les 3 à 4 m de hauteur © G. Mazza

L’espèce est originaire de Bolivie où elle pousse dans la savane à basse et moyenne altitude.

Le nom de genre est la combinaison des substantifs grecs “κάλλος” (kallos) = beauté et “ἀνήρ, ἀνδρός” (anér, andrós) = homme, mâle, en référence aux étamines apparentes ; le nom spécifique est la combinaison des substantifs grecs “αἷμα, -τος” (haima, -tos) = sang et “κεφαλή” (cephalé) = tête, pour la couleur de l’inflorescence.

Noms communs : powderpuff-tree, red powder-puff (anglais) ; arbre aux houppettes (français) ; bellota (espagnol).

Calliandra haematocephala Hassk. (1855) est un arbuste ou un petit arbre sempervirent très ramifié, haut de 3 à 4 m, à l’écorce brune ridée et aux jeunes branches longues, minces et arquées.

Les feuilles, sur un pétiole long de 1,5 à 3 cm, sont alternes, bipennées, constituées de deux feuilles paripennées, longues de 10 à 22 cm, avec de 5 à 8 paires de folioles subsessiles obliquement lancéolées au duvet clairsemé et court aux marges, longues de 2 à 7 cm et larges de 1,5 à 3 cm, de longueur croissante vers l’apex, de couleur vert intense ; les jeunes feuilles sont de couleur cuivre.

JPEG - 233.9 ko
Les inflorescences pyrotechniques sont normalement écarlates, mais étant donné l’énorme intérêt horticole une variété ‘Alba’ a été sélectionnée © Giuseppe Mazza

Les fleurs, sur un pédoncule long de 2 à 4,5 cm, sont des capitules axillaires, solitaires, hémisphériques, de 8 à 10 cm de diamètre, composés d’une multitude de fleurs sessiles serrées les unes contre les autres, au calice campanulé, d’environ 2 mm de long, à la corolle tubulaire pourpre à 5 lobes, longue d’environ 8 mm, aux nombreuses étamines de couleur rouge vif, longues d’environ 4 cm, et au style légèrement plus long ; il existe une variété ‘Alba’, avec des étamines de couleur blanche, et une, ’Nana’, de dimensions réduites.

Le fruit est un légume linéaire, de 6 à 14 cm de longueur, déhiscent de façon explosive, initialement de couleur verte, puis brune à maturité, contenant jusqu’à 5 graines oblongues, plates, d’environ 8 mm de longueur et 4 mm de largeur.

La reproduction se fait à partir des graines, préalablement scarifiées et immergées dans l’eau pendant deux jours, dans un terreau fertile drainant maintenu humide, mais sans stagnation, à la température de 24 à 26 °C, avec un temps de germination de 1 à 4 semaines, et par boutures semi ligneuse en été ou d’extrémités au printemps.

Espèce au feuillage décoratif et la floraison exubérante durant presque toute l’année, avec un maximum de l’automne au printemps, de croissance relativement rapide, qui peut être cultivée comme spécimen isolé ou en espaliers dans les parcs et jardins, bien que de taille modeste, dans les régions au climat tropical, subtropical et marginalement tempéré chaud, où les températures de quelques degrés en dessous de 0 °C sont des exceptions de court terme.

JPEG - 222.8 ko
Née sous les tropiques, elle résiste sporadiquement à 0 °C sous les climats tempérés chauds et s’adapte à la vie en pot comme bonsaï. Vertus médicinales prouvées © Giuseppe Mazza

Elle exige le plein soleil ou tout au plus un léger ombrage et n’est pas particulièrement exigeante concernant le sol, même assez pauvre, pourvu qu’il soit drainant, de légèrement acide à légèrement alcalin, mais elle prospère mieux dans les sols sableux et fertiles. L’arrosage doit être régulier et abondant, en particulier en présence de températures élevées, bien que la plante bien enracinée puisse résister à des périodes de sécheresse, mais au détriment de la floraison, et la fertilisation, au printemps et en été, effectuée de préférence avec un produit équilibré contenant des oligo-éléments. Des tailles fréquentes aideront à maintenir un port compact.

Cultivable également en pots dans un terreau organique drainant, en particulier la variété ‘Nana’, pour la décoration des espaces ouverts, des serres et des vérandas lumineuses, ou pour pouvoir être mise à l’abri pendant les mois les plus froids dans un environnement protégé lorsque le climat ne permet un séjour permanent en plein air, avec des valeurs minimales de température de préférence non inférieure à 15 °C. C’est enfin un excellent sujet comme bonsaï.

Des études de laboratoire ont mis en évidence dans des extraits de la plante la présence de composés bioactifs avec des effets gastroprotecteurs et antiulcérogéniques d’intérêt potentiel pour la pharmacopée officielle.

Synonymes : Feuilleea haematocephala (Hassk.) Kuntze (1891) ; Calliandra inaequilatera Rusby (1896) ; Calliandra novaesii Hoehne (1918) ; Anneslia haematocephala (Hassk.) Britton & P. Wilson (1926).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LEGUMINOSAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/c-499-4_calliandra_haematocephala
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants