Callicarpa pedunculata

Famille : Lamiaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 140.8 ko
Originaire du Sud-Est asiatique à l’Australie la Callicarpa pedunculata est un arbuste de 1-4 m © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de l’Assam, de l’Australie (Nouvelle-Galles du Sud et Queensland), de la Chine (Guangdong), du Sikkim, de l’Indonésie (Java, îles Moluques, Sulawezi et Sumatra), de la Malaisie (Pahang, Penang et Sabah), du Myanmar, de la Nouvelle-Guinée et du Timor oriental où elle pousse en bordure des forêts et dans les prairies depuis le niveau de la mer jusqu’à plus de 1.000 m d’altitude.

Le nom du genre est la combinaison des substantifs grecs "kallos" = beauté et "karpos" = fruit, l’explication étant évidente. Le nom de l’espèce est l’adjectif latin "pedunculatus, a, um" =dotée d’un pédoncule, par référence au pédoncule des inflorescences qui est plus long que les pétioles.

Noms communs : beauty berry, velvet leaf (anglais), tzu-chu ts’ao, tzu-chu shu (chinois), memeniran, meniran, ringan-ringan (indonésien).

La Callicarpa pedunculata R. Br. (1810) est un arbuste haut de 1 à 4 m, aux tiges et aux branches densément recouvertes de poils étoilés de couleur fauve ou rouille.

Les feuilles, portées sur un pétiole long de 0,5 à 1 cm et recouvert d’un duvet brun-jaunâtre, sont opposées, simples, ovées-elliptiques, dotées d’un apex long et pointu et de bords dentés, longues de 6 à 16 cm et larges de 4 à 6 cm, recouvertes en partie supérieure d’un léger duvet, densément recouvertes en partie basse de poils étoilés de couleur brun-jaunâtre et parsemées de glandes résineuses.

Les inflorescences sont des cymes axillaires dichotomiques portées sur un pédoncule tomenteux plus long que le pétiole, de 0,8 à 2,5 cm, sphériques, de 3 à 5 cm de diamètre, portant de nombreuses fleurs bissexuées qui ont un calice campanulé à 4 lobes triangulaires, long de 1 à 1,5 mm et recouvert extérieurement de poils glanduleux étoilés, une corolle infundibuliforme et glabre de couleur pourpre clair, longue de 2,5 à 3 mm, à 4 lobes longs et larges d’environ 1 mm, 4 étamines longues de 4 à 6 mm et un style long de 5 à 8 mm.

Les fruits sont des drupes sphériques de couleur pourpre violet à maturité, d’environ 2 à 4 mm de diamètre, qui contiennent 4 pyrènes (des noyaux) ligneux, ayant chacun une seule graine ellipsoïde de 1,2 mm de long.

On reproduit cette plante en semant ses graines dans un terreau sableux, riche en matières organiques et maintenu humide à la température de 20 à 24 °C, la durée de germination étant de 1 à 3 mois, et aussi par bouturage semi-ligneux.

C’est une espèce à la croissance rapide qui peut être cultivée dans les régions aux climats tropical, subtropical et tempéré chaud où elle peut résister à des températures descendant jusqu’à environ -5 °C. Elle pousse de préférence en plein soleil ou exposée à une lumière solaire tamisée sur des sols drainants, riches, légèrement acides à légèrement alcalins et maintenus modérément humides. Elle est utilisée à des fins ornementales pour la réalisation de bordures mixtes et de haies ainsi que dans des jardins à papillons. Il faut la tailler fréquemment afin qu’elle conserve son port compact.

JPEG - 204.4 ko
Adaptée aux climats chauds, même si elle résiste à -5 °C, elle attire les papillons et peut être taillée pour former des haies denses. Les feuilles, les racines et les jeunes rameaux sont utilisés dans la médecine traditionnelle des populations locales comme analgésiques, anti-inflammatoires, antiphlogistiques et hémostatiques © G. Mazza

On peut la cultiver en pot dans un terreau riche en substances organiques en ajoutant du sable siliceux ou de la perlite dans une proportion de 30 % pour améliorer le drainage. Les arrosages doivent être réguliers, mais sans rétention d’eau pendant la période végétative, et plus espacés en hiver, mais sans laisser le substrat sécher totalement. Les apports d’engrais, au printemps et en été, doivent être effectués de préférence avec des produits riches en phosphore et en potassium afin de stimuler la floraison et la fructification.

Les feuilles, les racines et les jeunes rameaux sont diversement utilisés dans la médecine traditionnelle des populations locales comme analgésiques, anti-inflammatoires, antiphlogistiques et hémostatiques.

Synonymes : Callicarpa cuspidata Roxb. (1820) ; Callicarpa dentata Roth (1821) ; Callicarpa tiliifolia Teijsm. & Binn. ex C.B.Clarke (1885) ; Callicarpa viridis Domin (1928).

Certains botanistes considèrent comme étant aussi l’un de ses synonymes la Callicarpa formosana Rolfe (1882).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LAMIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/c-581-1_callicarpa_pedunculata
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants