Callistemon speciosus

Famille : Myrtaceae

Texte © Pietro Puccio

GIF - 5.7 ko

 

Traduction en français par Marie Malo

 

 

JPEG - 152.9 ko
Callistemon speciosus est un arbuste australien avec des inflorescences voyantes de style goupillon © Mazza

L’espèce est originaire d’Australie Occidentale où elle pousse sur des sols sablonneux et argileux, dans des zones humides et marécageuses.

Le nom générique est une combinaison des mots grecs « kallos » = beauté et « stémon » = étamine ; le nom de l’espèce est l’adjectif latin « speciosus » = beau.

Noms communs : Albany bottlebrush, swamp bottlebrush (anglais) ; rince-bouteilles (français) ; panacheiro (portugais) ; escobillon rojo, gusanillo, limpiatubos (espagnol) ; Zylinderputzer (allemand).

Callistemon speciosus (Sims) Sweet (1826) est un arbuste ou petit arbre sempervirent à l’écorce fissurée, grise ou brunâtre, pouvant atteindre 8 m de hauteur avec une couronne globuleuse et des branches presque pendantes.

Les feuilles portées sur un court pétiole sont d’une intense couleur verte ; alternes, simples, rigides, lancéolées avec un apex aigu ou obtus, elles mesurent 4-10 cm de long et 0.5-1 cm de large. Elles sont aromatiques grâce à la présence de glandes oléifères.

Les inflorescences sont de denses épis terminaux, cylindriques, mesurant 5 à 15 cm de long, avec plusieurs fleurs ayant 5 sépales et 5 pétales verts, d’environ 0.6 cm de long, et de nombreuses étamines libres, de 2.5 cm de long, rouge vif avec des anthères jaunes, qui sont les parties les plus visibles des fleurs.

Les fruits sont des capsules ligneuses, globuleuses, de 5-7 mm de diamètre, creusées au sommet, persistant longtemps et contenant de nombreuses graines minuscules.

JPEG - 62.1 ko
Epis cylindriques terminaux avec d’innombrables étamines rouges © Mazza

Elle se reproduit par graines placées en surface dans un sol sableux et maintenu humide, dans une endroit bien éclairé et à une température de 20-22 °C ; la germination a lieu entre 4 à 8 semaines avec une croissance initiale plutôt lente ; on peut aussi la cultiver par boutures en été et marcottage aérien.

C’est une espèce très florifère et de culture facile caractérisée par sa capacité d’adaptation à différentes conditions climatiques, pouvant supporter de longues périodes de sécheresse en été une fois bien enracinée ainsi qu’une humidité constante, et différents types de sol, même si elle préfère les sols acides à neutres. La meilleure exposition est en plein soleil, mais elle peut supporter une ombre légère ; pour ce qui est des températures, elle supporte autant des températures élevées que des basses, jusqu’à au moins -6°C. Elle peut être utilisée comme spécimen isolé aussi bien que pour des haies, et ses dimensions contenues et sa longue floraison, du début du printemps à l’été, en font un excellent arbre de la rue. Elle peut aussi être cultivée en pot pour la décoration des terrasses et patios, dans un substrat riche de substances organiques, acide, et avec une addition de sable à 30% ; les tailles sont possibles après la floraison.

L’huile essentielle qui est extraites des feuilles, qui a pour constituant principal le cinéol (eucalyptol), est connu pour ses propriétés antiseptiques, expectorantes et bronchodilatatrices.

Synonymes : Metrosideros crassifolia Dum.Cours. (1811) ; Metrosideros glauca Dum.Cours. (1811) ; Melaleuca paludosa R.Br. (1812) ; Metrosideros speciosa Sims (1815) ; Callistemon speciosus (Sims) DC. (1828) ; Callistemon glaucus (DC.) Sweet (1830) ; Callistemon heleogiton Domin (1928).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MYRTACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-221-4_Callistemon_speciosus
_C-221-2_Callistemom_speciosus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants