Calothamnus quadrifidus

Famille : Myrtaceae

Texte © Pietro Puccio

GIF - 5.7 ko

 

Traduction en français par Marie Malo

 

 

JPEG - 136.9 ko
Par ses feuilles ressemble à un pin, mais les fleurs suppriment tout doute © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire du sud-ouest de l’Australie (Australie Occidentale), où elle est largement répandue. Elle vit sur des sols sablonneux, rocailleux, ou sur des affleurements rocheux granitiques, dans des zones caractérisées par un climat de type méditerranéen, avec des hivers humides et doux et des été sec et chauds, avec des incendies fréquents qui contribuent au renouvellement de la végétation.

Le nom générique est la combinaison de grec « kalos » = beau, et « thamnos » = arbuste ; le nom latin de l’espèce, « quadrifidus » = divisé et quatre parties, fait référence au nombre des parties florales (sépales, pétales, et faisceaux d’étamines).

Les noms communs : crimson cluster net-bush, crimson netbush, one-sided bottle brush (anglais).

Calothamnus quadrifidus R. Br. Ex W. T. Aiton (1812) est un arbuste sempervirent plutôt variable avec un port érigé ou couché, très ramifié, mesurant 1-3 m de haut, avec des fines feuilles linéaires de 2-4 cm de long, vertes à gris-vert, aromatiques, couvertes parfois par un léger duvet.

Les inflorescences sont des épis avec des fleurs hermaphrodites, riches en nectar, souvent alignées sur un côté des branches âgées d’un an ou deux, avec quatre sépales verdâtres, d’environ 0.5 cm de long, quatre pétales un peu plus longs, et les étamines, l’élément le plus évident des fleurs, unis à la base en quatre bandes de 2.5 cm de long, et habituellement de couleur rouge vif, mois fréquemment jaune et blanc ; la pollinisation est faite pas des oiseaux nectarivores.

Les fruits sont des capsules globuleuses de 0.5 cm de diamètre, ligneuses, persistant pendant plusieurs années et contenant de nombreuses petites graines. Cette espèce se reproduit facilement par graines, placées sur la surface d’un sol sablonneux maintenu humide, et germe en 3 à 4 semaines ; elle peut aussi être reproduite par boutures apicales en été.

C’est une espèce à croissance rapide appréciée, outre pour sa floraison abondante et durable et son feuillage délicat, pour sa facilité de culture et son adaptabilité à différentes typologies et conditions du sol.

Elle pousse dans des sols sablonneux ainsi que dans des sols argileux, légèrement acides à alcalins ; une fois bien enracinée, elle résiste à des périodes de sécheresse, mais elle s’adapte aussi à des sols humides, à condition qu’ils soient bien drainés ; elle résiste également aux embruns marins et peut donc être utilisée en régions côtières. Elle se cultive en plein soleil ou dans une ombre légère, dans des régions à climat tropical à subtropical et dans les régions chaudes tempérées où, une fois adulte, elles peuvent résister à des températures allant jusqu’à -4 C°, ou un peu moins, pendant une très courte période.

Elle peut être utilisée comme un spécimen isolé ou en groupe, ou en couvre-sol pour la variété naine et rampante ; des tailles périodiques sont utiles après la floraison pour garder une apparence compacte ; les branches coupées sont souvent utilisées dans des compositions florales. C’est une des espèces les plus utilisées dans ses habitats d’origines pour des programmes de revégétalisation.

Synonymes : Beaufortia pinifolia Cels (1817) ; Billottia acerosa Colla (1824) ; Melaleuca acerosa (Colla) Sweet ex G.Don (1832) ; Calothamnus clavatus J.Mackay ex Schauer (1845) ; Calothamnus laevigatus Schauer (1845).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MYRTACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-347-5_Calothamnus_quadrifidus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants