Campsis radicans

Famille : Bignoniaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 209.4 ko
Grimpante ligneuse à feuilles caduques, vigoureuse, à croissance rapide, Campsis radicans est originaire du centre et de l’est des États-Unis © Giuseppe Mazza

Campsis radicans (L.) Seem. ex Bureau (1867) est originaire du centre et de l’est des États-Unis et plus précisément d’Indiana, du New Jersey, d’Ohio, de Virginie occidentale, d’Illinois, d’Iowa, du Kansas, du Missouri, du Nebraska, d’Oklahoma, du Dakota du sud, d’Alabama, d’Arkansas, du Delaware, de Floride, de Géorgie, du Kentucky, de Louisiane, du Maryland, du Mississippi, de Caroline du nord, de Caroline du sud, du Tennessee, de Virginie et du Texas.

Le nom générique dérive du grec “kampé” = plié, tordu, en référence aux étamines recourbées ; le nom spécifique latin “radicans” = enracinement, fait référence aux racines adventives avec lesquelles elle s’ancre aux supports.

Noms communs : “bignonia” (italien) ; “trumpet creeper”, “trumpet vine”, “cow-itch vine”, “devil’s shoelaces”, “shoestrings”, “hell vine” (anglais) ; “jasmin de Virginie”, “trompette de Virginie”, “jasmin trompette”, “bignone” (français) ; “trompetenwinde", "trompetenblume", "jasmintrompete", “klettertrompete”, “rote trompete” (allemand) ; “enredadera de trompeta”, “jazmín de Virginia”, “bignonia roja”, “trompeta trepadora”, “trompetilla”, “trompa de fuego” (espagnol) ; “trompete vinha” (portugais ).

JPEG - 217.9 ko
Les inflorescences portent 8-12 fleurs infundibuliformes de 6-8 cm, larges de 3-4 cm. La corolle, normalement rouge, peut aussi être jaune © Giuseppe Mazza

Grimpante ligneuse à feuilles caduques, vigoureuse, à croissance rapide, qui émet des racines adventives le long du tronc avec lesquelles elle adhère aux parois, aux arbres et aux supports en général, elle présente des feuilles imparipennées de couleur vert intense, longues d’environ 30 cm, à 9-13 folioles ovales-lancéolées, mesurant jusqu’à 7 cm de longueur et 4 cm de largeur, à marges dentelées.

Les inflorescences terminales portent 8-12 fleurs infundibuliformes de couleur rouge ou rouge-orangé de 6-8 cm de longueur et 3-4 cm de diamètre ; les fruits sont des capsules ligneuses mesurant jusqu’à 20 cm de longueur, contenant de nombreuses graines plates, longues d’environ 2 cm, ailées. La reproduction se fait par semis, par bouture semi-ligneuse en été, par boutures de racines en hiver, par marcottage aérien ou par couchage.

Espèce de valeur décorative remarquable, et cultivable même dans des zones tempérées-froides pouvant supporter, pendant le repos végétatif, des températures allant jusqu’à -20 °C.

JPEG - 140.3 ko
Les fruits sont des capsules ligneuses mesurant jusqu’à 20 cm, contenant de nombreuses graines plates ailées. Elle aime le soleil mais résiste l’hiver jusqu’à -20 °C © Giuseppe Mazza

Elle n’est pas particulièrement exigeante en matière de sol, mais pour une floraison abondante elle doit être placée en plein soleil ; elle peut devenir invasive en formant à partir des racines de nouvelles plantes, même très loin de la plante mère. Il est connu que le contact avec les feuilles peut provoquer des réactions cutanées chez des sujets particulièrement sensibles.

Synonymes : Bignonia radicans L. (1753) ; Gelseminum radicans Kuntze (1891) ; Tecoma radicans de Candolle (1845) ; Bignonia radicans var. praecox Jaeger (1865) ; Campsis radicans f. flava (Bosse) Rehder (1926) ; Campsis radicans f. minor (de Candolle) Voss (1895) ; Campsis radicans f. praecox (Jaeger) Rehder (1940) ; Campsis radicans subf. praecox (Jaeger) Voss (1895) ; Campsis radicans var. atropurpurea (G. Kirchner) Voss (1895) ; Campsis radicans var. praecox (Jaeger) C. K. Schneider (1911) ; Campsis radicans var. speciosa (M. Parsons) Voss ex C. K. Schneider (1911) ; Tecoma radicans var. atropurpurea G. Kirchner (1864) ; Tecoma radicans var. flava Bosse (1842) ; Tecoma radicans var. lutea G. Kirchner (1864) ; Tecoma radicans var. minor de Candolle (1845) ; Tecoma radicans var. praecox (Jaeger) Jaeger (1884) ; Tecoma radicans var. speciosa (M. Parsons) Rehder (1902) ; Tecoma speciosa M. Parsons (1887).

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/campsis_radicans
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants