Cananga odorata

Famille : Annonaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire d’Asie tropicale (Cambodge, Philippines, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar (Birmanie), Papouasie Nouvelle Guinée, Thaïlande et Vietnam), où elle croit dans les forêts humides du niveau de la mer jusqu’à environ 1000 m d’altitude dans les zones équatoriales.

Le nom générique dérive de son nom indonésien, “kananga” ; le nom spécifique est l’adjectif latin “odoratus, a, um” = parfumé, odorant, en référence évidente.

Noms communs : Macassar oiltree, perfumetree, ylang-ylang tree (anglais) ; canang odorant, ilang-ilang (français) ; kananga, kenanga (indonésien) ; ylang-ylang (italien) ; cananga, ilanga (portugais) ; cadmia, cananga, ilang-ilang (spagnolo) ; ylang-ylangbaum (allemand).

Cananga odorata (Lam.) Hook.f. & Thomson (1855) est un arbre sempervirent haut de 10-30 m, bien qu’en culture on le maintienne à une hauteur inférieure pour faciliter la récolte des fleurs, au tronc cylindrique, mesurant jusqu’à environ 50 cm de diamètre, à l’écorce lisse et grisâtre et aux longues branches généralement retombantes. Les feuilles, sur un pétiole long de 1-2 cm, sont alternes, simples, généralement distiques, oblongues-elliptiques à apex pointu et marges ondulées, longues de 8-22 cm et larges de 4-12 cm, de couleur vert intense, glabre ou légèrement pubescentes. Les inflorescences, sur de courts bourgeons axillaires dépourvus de feuilles, sont des racèmes pendants, sur un pédoncule long de 0,3-0,5 cm, portant 4-12 fleurs bisexuelles pendantes sur un pédicelle long de 1-5 cm. Les fleurs présentent trois sépales ovales de 0,6 cm de longueur, six pétales linéaires à linéaires-lancéolés, généralement ondulés ou recourbés, mesurant jusqu’à environ 8 cm de longueur et 0,5-1,5 cm de largeur, initialement de couleur jaune verdâtre, puis, à maturité, jaune intense avec une tache brun pourpre à la base interne, de nombreuses étamines et un gynécée formé de 7-15 carpelles libres ; les fleurs émettent leur parfum intense lorsqu’elles sont mures, 15-20 jours après l’ouverture. Le fruit est une grappe constituée de plusieurs monocarpes ovoïdes séparés, de 1,5-2,5 cm de longueur et 1,5 cm de diamètre, de couleur vert foncé tendant vers le noir à maturité, contenant 2-12 graines ovoïdes comprimées latéralement, d’environ 0,8 cm de longueur, 0,6 cm de largeur et 0,3 cm d’épaisseur, immergées dans une pulpe huileuse jaunâtre.

La reproduction se fait généralement à partir des graines, préalablement immergées dans l’eau pendant une journée, souvent directement en place afin de ne pas abimer le long pivot à la transplantation, placées à une profondeur de 2-3 cm, avec des temps de germination de 2-3 mois ; Dans les zones équatoriales et au niveau de la mer, la première floraison se produit vers la deuxième année, les temps s’étendant considérablement (6-10 ans) sous les climats plus frais. La propagation par bouturage donne généralement de très faibles taux de réussite, tandis qu’ils sont élevés par greffage si on utilise comme porte-greffe des plantes issues de semis âgés d’environ 7 mois.

JPEG - 223.7 ko
Originaire d’Asie tropicale, Cananga odorata est une sempervirente à croissance rapide, pouvant atteindre 30 m de hauteur. Des inflorescences insolites, très parfumées, récoltées à l’aube, on extrait une huile essentielle. L’écorce et les fleurs sont utilisées en médecine traditionnelle contre diverses pathologies et l’huile en aromathérapie © Giuseppe Mazza

Arbre à croissance rapide, mais qui en culture sera maitrisé par des tailles appropriées à une hauteur ne dépassant pas 3 m, ce qui est d’une grande importance pour les us et coutumes de nombreux pays tropicaux, pour les fleurs au parfum intense, et économique, pour l’huile essentielle qu’on en extrait, dont la récolte sous les tropiques intervient presque toute l’année. Cultivé en plein soleil dans les zones tropicales et subtropicales humides aux températures moyennes annuelles de 20-28 °C, ne supportant pas des températures inférieures à + 5 °C, et une pluviosité bien répartie tout au long de l’année car il ne tolère pas les longues périodes de sécheresse ; il n’est pas particulièrement exigeant en termes de sol, bien qu’il préfère ceux sablonneux et volcaniques, acides ou neutres.

Il est souvent planté dans les jardins familiaux, en particulier dans le sud-est asiatique et dans les îles du Pacifique, où les fleurs sont utilisées pour réaliser des guirlandes, des ornements, parfumer des espaces et dans diverses cérémonies religieuses et civiles.

Les fleurs contiennent 1-2 % d’huile essentielle qui est extraite par entrainement à la vapeur des fleurs fraîches récoltées à l’aube, lorsque la teneur en huile est maximale, dont les principaux composants qui donnent le parfum caractéristique sont l’eugénol, l’isoeugénol et le para crésol. L’huile a une large utilisation dans l’industrie des parfums, des savons et des cosmétiques, bien qu’elle présente un certain risque de réactions allergiques ; elle est également utilisée pour parfumer des produits de boulangerie, des bonbons, des gelées et des boissons ; combinée avec de l’huile de coco elle prend le nom d’huile de Macassar, utilisée depuis longtemps dans le sud-est asiatique pour le traitement des cheveux. Le bois, peu durable, est utilisé localement pour faire de petites embarcations, des meubles, des objets divers et comme combustible. L’écorce et les fleurs sont utilisées en médecine traditionnelle contre diverses pathologies et l’huile en aromathérapie.

Dans les jardins tropicaux, on cultive souvent Cananga odorata var. fruticosa (Craib) J. Sinclair (1951), qui se présente comme un arbuste de 1-1,5 m, à la floraison abondante et presque continue.

Synonymes : Fitzgeraldia mitrastigma F.Muell. (1867) ; Unona odorata (Lam.) Baill. (1868) ; Cananga scortechinii King (1892) ; Canangium odoratum (Lam.) King (1892) ; Canangium scortechinii King (1892) ; Cananga odorata var. velutina (Blume) Koord. & Valeton (1903) ; Cananga mitrastigma (F.Muell.) Domin (1925) ; Canangium mitrastigma (F.Muell.) Domin (1925).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ANNONACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/c-555-1_cananga_odorata
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants