Canis lupus familiaris - American Staffordshire Terrier

Famille : Canidae

 

 

Texte © Pietro Paolo Condò - Giudice Enci-fci

 

 

Traduction en français de Emilie Mazza

 

 

JPEG - 29.5 ko
Essentiel dans ses formes et sportif avec un manteau court et propre © Mazza

L’histoire de l’American Staffordshire Terrier a commencé aux États-Unis et au Canada vers 1880. Ce chien est issu d’une race aujourd’hui éteinte : le Blue Paul Terrier.

Les Blue Paul Terrier étaient les chiens du pirate Blue Paul : on raconte qu’il les apportaient avec lui, sur ses navires, au cours des raids en Amérique du Nord. Par la suite, les Blue Paul Terrier furent croisés ici avec les bull terrier de l’époque donnant lieu ainsi à l’America Staffordshire Terrier.

A l’origine, cette race a été sélectionnée pour les combats entre chiens. Ce n’est que par la suite qu’a été soigné l’aspect esthétiques, mais cette évolution ne toucha pas la sélection du Pitt Bull qui continua d’être utilisé exclusivement comme chien de combat.

En 1884, pour la protection des races de chien, a été fondé l’American Kennel Club qui reconnut cette race en lui donnant son nom actuel. Dans l’élaboration du standart, on ne fit pas référence au combat (fight) ou aux arènes (pit), ce qui souligne la nouvelle considération de la race, plus axée sur l’amélioration esthétique qu’à l’utilisation infâme pour laquelle elle avait été obtenue.

Des décennies de sélections ont fait du American Staffordshire un chien stable et équilibré, excellent compagnon de vie. Il a le poil court et il est propre, et minimaliste dans ses formes.

Très sportif et dynamique, il a besoin de dépenser son énergie plusieurs fois par jour à l’air libre. Chien massif, célèbre pour son courage, il n’est pas haut sur ses pattes. Il est musclé et à la fois élégant avec sa silhouettes de « culturiste ». Il est également un bon ami des enfants, mais ils ne doivent jamais vivre ensemble ou jouer sans la surveillance étroite des adultes et sous la vigilance directe du maître. Malgré la taille moyenne, il exprime une grande puissance, il est toujours attentif, en garde et réactif. Il a une allure rapide, élégante et puissante. La tête est de longueur moyenne, profonde avec le crâne large, les muscles masséters très prononcés, stop évident et de petites oreilles « en rose » placées haut.

JPEG - 30.2 ko
Ses ancêtres étaient les chiens du pirate Blue Paul © Giuseppe Mazza

Les yeux sont ronds et sombres avec palpébrales jamais dépigmentés.

Le museau, de longueur moyenne, est bien arrondi sur sa partie supérieure et il est plutôt creux sous les yeux. Les mâchoires sont de bonne prise et dentition bien en ciseau. Le nez est toujours noir.

Bien sûr, une structure si massive nécessite un cou fort et sans avoir de fanon, au contraire, il est caractérisée par une peau bien ajustée et il n’est pas trop long : il commence large au niveau des épaules et il s’affine vers la nuque.

L’arrière du garrot se dégrade vers la croupe avec un profil légèrement incurvé dans la région rénale. Le thorax est large et profond, avec les membres antérieurs bien écartées afin d’améliorer leur développement. Le poil est court et brillant, de teintes qui comprennent toutes les couleurs unies ou tacheté de blanc. Parmi les parsemés, le blanc ne doit pas excéder 80%. Nous sont pas encouragés couleurs noir ou blanc pur, tout comme la couleur foie.

La hauteur est moyenne et va de 43 à 46 cm pour les femelles, et de 46 à 48 cm pour les mâles. On pénalise des défaut tels que les truffes dépigmentées, les yeux rose ou du moins clair, les queues trop longues et les défauts de dentition comme le prognathisme inférieur ou supérieur.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein des races de chiens, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-387-1_American_Staffordshire_Terrier
_C-387-2_American_Staffordshire_Terrier
_C-387-3_American_Staffordshire_Terrier
_C-387-4_American_Staffordshire_Terrier
_C-387-5_American_Staffordshire_Terrier
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants