Canis lupus familiaris - Bouledogue Français

Famille : Canidae

 

 

Texte © Pietro Paolo Condò - Giudice Enci-fci

 

 

Traduction en français de Emilie Mazza

 

 

JPEG - 28.6 ko
Jadis, dans les banlieues de Paris, il était utilisé comme chasseur de rats © Giuseppe Mazza

Probable descendant du Bulldog anglais, en 1912 la FCI a reconnu officiellement cette race dont la nationalité fut attribuée à la France.

En effet, c’est dans ce pays que le bouledogue français fut issu d’une sélection rigoureuse.

Dans les banlieues de Paris, il était utilisé comme chasseur de rats. Il accompagnait les gens du peuple, allumeurs de réverbères, ouvriers, bouchers.

L’esprit « Rattier » lui fut transmis par de possibles croisements avec le terrier de l’époque. De ce dernier, il hérita aussi la rigidité des cartilages de l’oreille qui furent à l’origine de la forme caractéristique et de la posture dite « oreilles de chauve-souris ».

A l’époque, les combats entre les chiens étaient très populaires, et même ce petit bulldog vécu cette expérience cruelle, mais qui permis néanmoins de le faire connaître.

De plus en plus sélectionné, le Bouledogue Français commença à présenter certaine uniformité de type, en attirant l’attention de classes plus élevées, en devenant ainsi l’une des races favorites des « demi-mondaines » et des nobles de France, en perdant l’aptitude au combat et en devenant le chien doux et sympatique que nous connaissons aujourd’hui.

JPEG - 25.1 ko
Le Bouledogue Français est à la mode © Giuseppe Mazza

Dans son aspect général, nous retrouvons un molosse typique même si de dimension réduite, de ligne courte, recueilli dans toutes ses formes, solide et puissant.

Le poil est très court, de couleur fauve, et comprenant toutes les nuances de cette couleur. On peut aussi l’admirer de couleur tigrée et caille.

Tête en « boule », arrondie, d’où peut être le nom de la race !

Oreilles dressées, les mâchoires fortes, léger prognathisme.

Le profil de la ligne dorsale remonte légèrement dans la région lombaire, c’est une caractéristique du type.

Poitrine large, thorax cylindrique avec des côtes sont bien arquées qui donnent lieu à un thorax en tonneau.

Ventre en dedans, les membres solides et de pieds petits recueillis.

Doivent se situer dans le poids varie de 8 à 14 kilogrammes.

C’est une race difficile à sélectionner mais très à la mode.

C’est pour cela que si l’on veut en accueilli un chez soi, il est préférable de s’adresser à des club de races officiellement reconnus qui le tutellent en connaissance de cause.

De nos jours, comme dans tous les domaines, même les club de race subissent de dangereuses imitations dont il faut se méfier !

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein des races de chiens, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

 

_C-391-1_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-10_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-11_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-12_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-2_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-3_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-4_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-5_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-6_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-7_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-8_Bouledogue_Fran_=ais
_C-391-9_Bouledogue_Fran_=ais
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants