Canis lupus familiaris - Mastiff

Famille : Canidae

 

 

Texte © Pietro Paolo Condò - Giudice Enci-fci

 

 

GIF - 5.3 ko

 

Traduction en français de Bernard Charié

 

 

JPEG - 53.2 ko
Mastiff anglais : un géant pour ami © Giuseppe Mazza

Qui veut avoir un géant pour ami, choisit ce chien !

Bon, pacifique, un brin léthargique, il peut très bien devenir une furie difficile à arrêter s’il est mis en situation de défendre son maître.

On lui a donné le nom de "Mastiff" qui, en allemand, veut dire "puissant".

Le cynologue anglais Edwards écrivit à son propos : "ce que le lion est au chat, le Mastiff l’est au chien". Dans la relation qu’il fit de ce chien dans un ouvrage important "Cynographia Britannica" paru en 1800.

Il était déjà présent dans les Iles britanniques avant l’ère chrétienne ; on l’utilisait alors comme chien de chasse pour attraper les plus gros animaux et comme chien de guerre.

On le dit descendant des molosses romains qui étaient utilisés dans les arènes, tellement recherché que leur exploitation fut confiée à un "Procurator Cynegii".

Au Moyen-Age, il devint le chien des nobles, utilisé comme chien de garde et de défense des châtelains et de leurs vassaux. Il est parvenu jusqu’à notre époque grâce aux efforts conjoints de quelques passionnés car il a failli disparaître au moment de la seconde guerre mondiale.

Les élevages modernes, suivant les "canons" du Standard, comprennent les sujets de gabarit important avec un crâne puissant et une tête assez carrée.

Les lèvres sont tombantes avec une ébauche de double menton, le poitrail est large et les membres dotés d’une ossature puissante. Il est nécessaire de veiller à la bonne angulation du train arrière avec des aplombs corrects.

La taille se situe aux alentours de 70 à 85 cm, pour 80 à 90 kg de poids, même si certains exemplaires d’un poids plus important ne sont pas exceptionnels ; on peut même en rencontrer qui atteignent les 120 kg, toniques et harmonieux malgré tout.

Le poil est court, de couleur fauve, abricot ou bringé, avec ou sans rayures. Les oreilles, la gueule et le tour des yeux sont toujours noirs.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein des races de chiens, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-406-1_Mastiff
_C-406-2_Mastiff
_C-406-3_Mastiff
_C-406-4_Mastiff
_C-406-5_Mastiff
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants