Caryota urens

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 63.2 ko
Caryota urens fleurit puis meurt © Giuseppe Mazza

Caryota urens L. (1753) est originaire de l’Inde, du Sri Lanka, du Myanmar (Birmanie) et de la Malaisie où il pousse dans les forêts humides à basse altitude.

Le nom de genre est le mot latin d’origine grecque, par lequel on désigne le fruit du palmier.

Le mot spécifique latin ‘’urens’’ = brûlant, fait référence aux propriétés irritantes de la pulpe du fruit en raison de la présence d’acide oxalique.

Les noms sous lequel il est communément connu se réfèrent aussi bien à la forme particulière des feuilles qu’à l’utilisation alimentaire de la sève et de la moelle : “fishtail palm”, “jaggery palm”, “kitul-tree”, “sago palm”, “solitary fishtail palm”, “toddy palm”, “wine palm” (anglais) ; “caryot brûlant”, “palmier celery”, “palmier queue de poisson” (français) ; “Fischschwanzpalme”, “Kitulpalme” (allemand) ; “palmera de sagú” (espagnol) ; “palmeira-rabo-de-peixe”, “palmeira toddy” (portugais).

Il présente une tige solitaire, dont la hauteur atteint plus de 20 m et d’un diamètre d’environ 30 cm, de couleur verte, recouverte d’un tomentum blanc, aux anneaux espacés des traces des pétioles des feuilles caduques.

Les feuilles sont bipinnées mesurant jusqu’à environ 5 m de longueur et larges de plus de 3 m, aux folioles en forme de coin, déchirées et effilochées à la marge supérieure, ressemblant vaguement à une queue de poisson.

Espèce monocarpique (ne fructifie qu’après avoir atteint la taille maximale puis meurt).

JPEG - 80.3 ko
Caryota urens en forêt © Giuseppe Mazza

Elle produit des inflorescences pendantes très ramifiées portant des fleurs des deux sexes. La floraison commence par le sommet et se poursuit ensuite vers le bas.

Lorsque les fruits de l’inflorescence la plus basse sont mûrs la plante meurt.

Cela se produit autour de 25-30 ans.

Les fruits de Caryota urens sont globuleux, d’environ 2 cm, brun rougeâtre à maturité et doivent être manipulés avec précaution en raison de la présence d’acide oxalique dans la pulpe.

Les populations locales récoltent, en incisant le pédoncule floral, la sève, très sucrée, pour produire du sucre ou, après fermentation, une boisson alcoolisée (toddy).

La partie centrale de la tige, riche en amidon (sagou), est également utilisé comme aliment.

En dépit de son cycle de vie relativement court, il est largement utilisé comme plante ornementale dans les pays au climat tropical, subtropical et tempéré chaud, en plein soleil et dans des sols bien drainés, où il peut résister à des températures allant jusqu’à -3 ° C

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-40-13_Caryota_urens
_C-40-20_Caryota_urens
_C-40-6_Caryota_urens
_C-40-12_Caryota_urens
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants