Centropyge bispinosa

Famille : Pomacanthidae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 75.9 ko
La livrée du Poisson-Ange nain à deux épines (Centropyge bispinosa) est très variable © Giuseppe Mazza

Très coloré, avec une livrée très variable, le célèbre Poisson-Ange nain à deux épines ( Centropyge bispinosa - Günther, 1860 ), appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes, à la pittoresque famille des Pomacanthidae et au genre Centropyge, qui avec 32 espèces est le plus important de la famille.

L’étymologie de genre Centropyge vient du grec "kentron" = aiguillon et "pyg" = postérieur, en référence à la longue épine voyante de l’opercule pointant vers la queue.

Le nom de l’espèce bispinosa vient du latin "bis" = deux fois et "spinosus" = épineux, en référence à la longue épine qu’il porte sur les deux opercules.

Zoogéographie

Il est présent dans les eaux tropicales de l’Indo-Pacifique.

A titre indicatif, on le trouve en Afrique du Sud, en Afrique de l’Est et à Madagascar, mais il est absent de la Mer Rouge. Ensuite, aux Seychelles, aux îles Andaman et aux Maldives, en Malaisie, en Indonésie, en Nouvelle-Guinée, en Australie, en Micronésie, aux Philippines, à Taiwan et en Chine, jusqu’à la partie méridionale du Japon avec les îles Ryükyü et Ogasawara. Vers l’est, il a colonisé le Vanuatu, les Samoa, les Tonga, Tahiti et les Tuamotu. Au sud, après la Nouvelle-Calédonie, il a atteint Lord Howe.

Écologie-Habitat

Il vit entre les madrépores et les coraux, dans les lagons, dans les prairies submergées et sur les surplombs des récifs, typiquement entre 5 et 45 m de profondeur.

Morphophysiologie

Il peut atteindre 10 cm de long, mais il dépasse rarement 8 cm. Le corps est plat, ovale, avec les nageoires dorsale et anale amples et arrondies au sommet. La première compte 14 rayons épineux et 16 à 18 rayons mous ; la seconde 3 épines et 17 à 19 rayons inermes. Les nageoires pectorales ont 15 à 17 rayons mous, les ventrales sont sans épines et sont pointues, et la caudale est plus ou moins tronquée.

JPEG - 88.6 ko
Orange strié d’orange sombre ou bleu au contour bleu, ou uniformément bleu, orange ou jaune © Giuseppe Mazza

La bouche, petite mais avec de grosses lèvres, porte de nombreuses dents en brosse.

La livrée, très variable, est, dans l’ensemble, très sombre et très mimétique. La partie centrale présente généralement des bandes verticales irrégulières orange foncé sur un fond orange plus ou moins flamboyant et plus ou moins limité par le bleu violet sombre du reste du corps. La marge des nageoires est bleu électrique, comme l’épine de l’opercule et le museau, mais les nageoires ventrales sont orange et les pectorales sont jaunâtres. Parfois, même les rayures verticales sont bleues, et il existe des spécimens vraiment insolites, entièrement bleus, orange ou jaunes.

Les spécimens qui peuplent les eaux profondes, où les couleurs ambiantes sont moins voyantes, sont généralement légèrement plus pâles. Les jeunes, qui chez les poissons-anges ont souvent des dessins et des couleurs très différentes, sont, chez cette espèce, depuis le début semblables aux adultes.

Éthologie-Biologie reproductive

Le Poisson-Ange nain à deux épines se nourrit d’algues, de polypes coralliens, d’éponges et d’ascidies. C’est une espèce hermaphrodite protogyne c’est-à-dire dont les femelles, en vieillissant, changent de sexe. Pendant la période de reproduction de petits harems se forment, avec un mâle dominant et 3 à 7 femelles. La fécondation a lieu en surface. Les œufs et les larves sont pélagiques. Pendant trois jours, ils vivent sur le sac vitellin, puis se nourrissent de plancton, et après un stade post-larvaire, vers les deux mois, ils ressemblent aux adultes. Centropyge bispinosa s’hybride avec Centropyge shepardi et il existe des élevages pour le marché aquariophile qui offrent de nombreuses variantes de couleurs.

Dans la nature, les populations peuvent doubler en moins de 15 mois et l’indice de vulnérabilité de l’espèce est parmi les plus bas : à peine 15 sur une échelle de 100.

Synonymes

Holacanthus bispinosus - Günther, 1860 ; Centropyge bispinosus - Günther, 1860.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-431-2_Centropyge
_C-431-1_Centropyge_bispinosa
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants