Cephalocereus senilis

Famille : Cactaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

La plante est originaire du centre-est du Mexique (États de Veracruz et d’Hidalgo) où elle pousse dans des zones rocheuses calcaires, entre 1000 et 1500 m d’altitude, caractérisées par un hiver doux et sec, et des pluies rares et de courte durée en été, avec une grande amplitude de température quotidienne.

Le nom du genre est la combinaison du mot grec "kephalē" = tête et Cereus, nom d’un autre genre de Cactaceae, le nom de l’espèce vient du mot latin " senilis" = vieux, d’un vieux, d’où l’appellation évidente : " Cereus à tête de vieillard".

Noms communs : “old-man cactus”, “old man of Mexico”, “white-Persian-cat cactus” (anglais) ; “ testa di vecchio” (italien) ; "barbe de vieillard", “tête de vieillard” (français) ; “cabeça-de-velho” (portugais) ; “barba de viejo”, “cabeza de viejo”, “cacto del hombre viejo”, “cacto senil”, “cacto viejito”, “cefalocero”, “órgano-viejo real”, “viejito” (espagnol) ; “greisenhaupt”, “schopfcereus” (allemand).

Cephalocereus senilis (Haw.) Pfeiff. (1838) est une espèce colonnaire, de croissance lente, généralement non ramifiée, sauf, dans certains cas, à la base mais rarement dans la partie supérieure, à l’épiderme gris-vert virant au gris avec l’âge. Les tiges, mesurant jusqu’à 30 cm de diamètre dans la nature, peuvent atteindre et dépasser 10 m de hauteur, et les spécimens atteignant 15 m ne sont pas rares ; elles comportent de 12 à 34 nervures d’environ 1 cm de profondeur avec des tubercules peu prononcés. Les aréoles, proches les unes des autres, sont munies de 20 à 30 poils, doux, blanc grisâtre, mesurant de 6 à 12 cm de long, pouvant atteindre et même dépasser les 20 cm sur les sujets âgés, et de 1 à 5 épines centrales robustes, gris jaunâtre, mesurant 1 à 2 cm chez les jeunes plants, et jusqu’à 5 cm chez les adultes.

JPEG - 126.4 ko
Chenu comme un vieux, Cephalocereus senilis du Mexique est vendu en pots, mais dans la nature il dépasse souvent les 10 m. Les fleurs nocturnes, d’environ 8 cm, sont pollinisées par des chauves-souris nectarivores © Giuseppe Mazza

Quand, à l’état sauvage, la plante atteint un âge de 15 à 20 ans, un cephalium commence à se développer, sur le côté tout d’abord, pour éventuellement s’enrouler autour du sommet ; il est composé de poils plus courts que les précédents et d’un duvet brun très pâle, dense, de 4 à 8 cm d’épaisseur, ce qui est l’indice que la maturité procréative est atteinte.

Les fleurs en forme d’entonnoir naissent à partir des aréoles du cephalium ; elles sont nocturnes, solitaires, mesurant environ 9 cm de long et 8 cm de diamètre de la corolle, de couleur rose ; le tube floral est couvert de poils et de rares écailles.

Les fleurs sont pollinisées principalement par les chauves-souris nectarivores telles que Leptonycteris curasoae et nivalis, Choeronycteris mexicana et Glossophaga soricina.

Les fruits sont obovoïdes, mesurant environ 3 cm de long, roses, avec, sur le dessus, la base séchée de la fleur.

La reproduction se fait principalement par semis, sur un substrat sableux, à une température de 20-25 °C, moins fréquemment par bouturage d’un morceau de plante dont l’entaille est bien cicatrisée ; on procède parfois à des greffes sur d’autres espèces plus résistantes, comme Trichocereus pachanoi.

Au cours des dernières années, afin de limiter la récolte massive de graines dans l’habitat, ce qui a pour conséquence de limiter la reproduction naturelle, la multiplication par micropropagation in vitro à partir des aréoles a été encouragée. Plante au charme intemporel, Cephalocereus senilis est certainement l’un des cactus cultivé le plus caractéristique ; les jeunes plants de moins de 10 cm, en particulier, sont très appréciés, et commercialisés en raison de la longueur relative de leurs poils blancs par rapport à celle de la plante.

Pour la culture en extérieur, l’environnement idéal est un sol rocheux ou pierreux, aride ou semi-aride, même pauvre, à condition qu’il soit parfaitement drainant, en plein soleil et sous des climats aux hivers secs et aux étés peu pluvieux. Les plantes adultes peuvent supporter, dans des conditions de sécheresse absolue, des températures légèrement inférieures à 0 °C, les jeunes plantes étant particulièrement sensibles à la pourriture des racines dès que la température est voisine de 0 °C, en particulier en présence d’humidité.

En pot, Cephalocereus senilis doit être cultivé sur un substrat particulièrement poreux et drainant, constitué de terre ordinaire de jardin fertilisée, de sable grossier et de gravier calcaire concassé en proportions égales, la couche supérieure étant constituée uniquement de cailloux, afin de limiter le risque de pourriture ; en hiver la plante doit être placée dans un endroit bien aéré, de préférence à une température voisine de 10-15 °C. L’arrosage doit être modéré en été, en laissant sécher le terrain entre les arrosages qui doivent être suspendus en hiver. Etant facilement sujette aux attaques des acariens et des cochenilles, une inspection fréquente de la plante est nécessaire afin d’être en mesure d’intervenir rapidement.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Cactus senilis Haw. (1824) ; Cereus senilis (Haw.) DC. (1828) ; Cephalophorus senilis Lem. (1838) ; Pilocereus senilis (Haw.) Lem. (1839).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des CACTACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-150-3_Cephalocereus_senilis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants