Chaetodermis penicilligerus

Famille : Monacanthidae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 65.2 ko
Chaetodermis penicilligerus est un maître es camouflage parmi les coraux sablonneux © Giuseppe Mazza

L’insolite Poisson-lime feuillu ou Poisson-lime orné ( Chaetodermis penicilligerus - Cuvier, 1816 ) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Tetraodontiformes et à la famille des Monacanthidae, les poissons dits "lime", en raison de la rugosité de leur peau, recouverte, comme chez les Balistidae, de plaquettes osseuses, qui ici sont minuscules et espacées avec une ou plusieurs spinules.

Le nom de genre Chaetodermis vient du grec "chaite" = cheveux et de "derma" = peau, en raison des protubérances voyantes de la peau.

Le nom de l’espèce penicilligerus vient du latin "penicillus" = pinceau et "gero" = porter. C’est aussi un poisson qui porte un pinceau, en référence, par conséquent, au panache voyant de la tête.

Zoogéographie

Il est présent dans les eaux tropicales de l’Océan Indien oriental et de l’Océan Pacifique occidental. A titre indicatif, on le trouve au Cambodge, en Thaïlande, en Malaisie, en Australie, en Indonésie, en Nouvelle-Guinée, aux Philippines, à Taïwan et le long des côtes méridionales du Japon.

Écologie-Habitat

Il vit parmi les coraux et les algues, à proximité des fonds sableux.

Morphophysiologie

Il peut dépasser les 30 cm de longueur, mais il présente, généralement, des dimensions plus modestes, autour de 25 cm. Le corps, à la forme trapézoïdale, est plat et recouvert d’excroissances plus ou moins ramifiées qui jouent, avec la livrée, une importante fonction mimétique.

Comme chez les Balistidae les nageoires dorsales des Monacanthidae sont au nombre de deux et la première, pratiquement réduite à une longue épine érectile, est située en position avancée, la plupart du temps, au niveau de l’œil. Dans le cas de Chaetodermis penicilligerus elle est ornée de panaches et flanquée d’une épinette. Suit la seconde dorsale avec 25 ou 26 rayons inermes, presque identique à l’anale qui comporte 23 ou 24 rayons mous. Les pectorales en comptent 13 ou 14, les ventrales sont réduites à une pointe et la caudale est nettement séparée du corps par un pédoncule mince.

JPEG - 59.2 ko
Comestible, poisson d’aquarium facile, il est également utilisé comme papier de verre par les populations locales © Giuseppe Mazza

Parfois tronquée chez les individus de grande taille, elle a souvent, elle aussi, une forme rhomboïdale.

Toutes les nageoires sont plus ou moins transparentes permettant au poisson de se confondre avec le milieu et, excrois- sances mises à part, la livrée est égale- ment un chef-d’œuvre de mimétisme. Sur un fond brun doré avec de petites taches marron, vertes ou bleuâtres, courent une douzaine de fines lignes noires horizontales, irrégulières et mélangées, ici et là, à des points brillants. L’idéal pour se confondre avec le sable, la végétation et les coraux.

Éthologie-Biologie reproductive

Le Chaetodermis penicilligerus se nourrit voracement de tous les animaux qui se trouvent dans les anfractuosités des coraux, où il s’insinue aisément grâce à son corps plat et à son museau pointu. Petits crustacés, annélides, mollusques, polypes, œufs et algues : en pratique tout ce qu’il réussit à saisir avec sa petite bouche.

Pendant la période de reproduction, le mâle surveille les œufs que la femelle a collés sur le fond, dans un endroit abrité. Lorsqu’il nage en petits bancs, il finit souvent dans les chaluts.

La chair est jugée bonne par les autochtones et la peau était autrefois utilisée comme papier de verre pour polir les objets. C’est également un excellent poisson d’aquarium, très demandé pour son aspect insolite, facile à nourrir, robuste et sociable avec les autres hôtes du bassin. Les populations peuvent doubler en 1,4 à 4,4 années et l’indice de vulnérabilité de l’espèce est actuellement modeste, avec une valeur de 34 sur une échelle de100.

Synonymes

Balistes penicilligerus - Cuvier, 1816 ; Chaetoderma penicilligera - Cuvier, 1816 ; Chaetodermis maccullochi - Waite, 1905 ; Chaetodermis penicilligera - Cuvier, 1816.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-74-3_Chaetodermis_penicilligerus
_C-74-5_Chaetodermis_penicilligerus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants